Continúa la huelga de docentes universitarios en Haití

Haïti-Ueh : La grève des professeurs continue, soutient la Crnu

La grève se poursuit à l’Université d’État d’Haiti (Ueh) jusqu’à ce que le Conseil de l’Université vote la grille salariale au Conseil de l’Université et l’applique, indique la Cellule de réflexion pour la nouvelle Ueh (Crnu) ce mardi 29 octobre.

Cette déclaration survient moins de quelques heures après une rencontre infructueuse avec le Conseil exécutif de l’Université d’Etat d’Haïti, autour de la grève des professeurs de l’Ueh, exigeant la régularisation de leur situation salariale, apprend AlterPresse.

Cette grève a débuté le 15 octobre.

« Ce qu’il faut cerner dans la dynamique de la grève, c’est que le personnel technique, administratif, n’endosse pas encore et ne rentre pas officiellement dans la grève. Mais ils sympathisent avec la grève. Ce qui laisse croire que les facultés sont ouvertes et travaillent, alors qu’au niveau professoral, la grève suit son cours », explique l’un des chefs de fil de ce mouvement, Luné Roc Pierre Louis.

Une résolution datée du 18 avril prévoit que le Conseil de l’université demande à chaque faculté d’appliquer une grille salariale de 60 mille à 120 mille gourdes (US $ 1.00 = 44.00 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes aujourd’hui) pour les professeurs à temps plein, selon leurs niveaux.

Le 17 octobre, le rectorat a annoncé qu’il y aura bientôt des salaires ajustés pour les professeurs à temps plein dans le respect de cette résolution.

Mais le professeur Pierre Louis soutient que le problème n’est nullement résolu, car la résolution du 18 avril, contient « beaucoup d’écarts et beaucoup de défaillances » en ne ciblant que les professeurs à temps plein notamment.

Pierre Louis prévient que « le petit personnel est en train de préparer sa grève », une démarche qui sera appuyée par la cellule de réflexion pour la nouvelle Ueh, selon lui.

La Crnu souhaite l’adoption et la mise en application, dans le meilleur délai, de la grille salariale, élaborée par la commission instituée par le Conseil de l’Université, laquelle grille préconise une fourchette salariale mensuelle allant de cent-vingt mille (120,000.00) à cent-cinquante mille (150,000.00) gourdes », dans une lettre de préavis de grève, remise au siège du conseil de l’Ueh, à Port-au-Prince, le 28 août 2013.

 

http://www.alterpresse.org/spip.php?article15391#.UnJU7vn3E0d