Denuncian inminente privatización de la energía eléctrica en Haití

ED’H / Privatisation : le syndicat s’y oppose

L’Électricité d’Haïti serait en passe d’être privatisée à l’instar des Télécommunications d’Haïti. Mais, c’est sans compter avec la Fédération des  Syndicats des Travailleurs de l’ED’H (FESTREDH), qui dénonce une telle démarche.

La Fédération des Syndicats des Travailleurs de l’Électricité d’Haïti est claire sur sa position : le passage d’une partie des actions de cette institution publique au privé aura des conséquences graves tant sur l’économie que sur la population haïtienne, selon son secrétaire général, Jean Nathan Aristil, qui prédit aussi la fuite des investisseurs.

Les employés directs et indirects de l’ED’H en payeront le prix également, avance Nathan Aristil. Le Secrétaire général de la FESTREDH prévoit en outre que beaucoup de fonctionnaires se retrouveront au chômage.

Ces conséquences malheureuses qu’entrainerait la privatisation de l’ED’H pourront être évitées si les autorités décident de faire fonctionner la boite correctement.  Selon Nathan Aristil, les premières actions à poser seraient de réhabiliter les centrales électriques dysfonctionnelles.

En tout cas, la Fédération des Syndicats des Travailleurs de l’Électricité d’Haïti se dit prêt à défendre les intérêts de la population en luttant contre la privatisation de cette entité de l’Etat.

A rappeler que le premier ministre Laurent Lamothe s’est réuni récemment avec des représentants de bailleurs de fonds internationaux en vue d’un partenariat autour de l’ED’H.

http://www.signalfmhaiti.com/index.php/9-uncategorised/1135-ed-h-privatisation-le-syndicat-s-y-oppose