Martelly condena la xenofobia dominicana tras matanza en la frontera

Haïti-Rép. Dominicaine : Martelly déplore les violences contre les Haïtiens à Neyba et demande une enquête

Le président Michel Martelly condamne les récents actes de violence contre les Haïtiens à Neyba au sud de la République Dominicaine, faisant entre 4 et 8 morts haïtiens et provoquant des rapatriements massifs de gré ou de force à la frontière haïtienne de Malpasse, apprend AlterPresse.

Martelly à déploré “les nouveaux actes de violence perpétrés (…) contre des ressortissants haïtiens sur le territoire dominicain”, dans un discours prononcé lors d’une réunion de la Communauté de la Caraïbe (CARICOM) le 26 novembre dernier à Trinidad et auquel AlterPresse a eu accès.

En Haiti, le président Martelly ne s’est pas exprimé sur le sujet.

Entre 4 et 8 Haïtiens ont été lynchés à Neyba et plus de 350 autres rapatriés suite au double assassinat présumé le 22 novembre de 2 Dominicains, Jose Mendez Diaz et son épouse Luja Encarnacion Diaz.

“Nous condamnons et continuerons de condamner pareils agissements qui sont des actes xénophobes indiscriminés contre la communauté haitienne en République Dominicaine, sous le fallacieux prétexte de l’implication présumée de certains de ses membres dans des actes criminels”, a dit Martelly.

Le président haïtien a lancé un appel aux autorités dominicaines amour qu’elles ouvrent “une enquête rapide pour identifier et punir” les auteurs des crimes et pour qu’elles prennent “les dispositions nécessaires pour éviter la répétition de ces actes qui surviennent trop souvent.”

 

http://www.alterpresse.org/spip.php?article15559#.Upcx4cTuLvx