Haití: nueva movilización rechaza la violencia contra haitianos en República Dominicana

Haïti-Rép. Dom./Manifestation : Des centaines de personnes dans les rues de Hinche contre les violences anti-haïtiennes

A l’appel du Comité solidarité pour la défense des Haïtiens, plusieurs centaines de personnes ont gagné les rues de Hinche ce vendredi 13 décembre 2013 pour protester contre des abus et actes de violence perpétrées ces derniers jours à l’encontre de leurs compatriotes en République Dominicaine.

La manifestation a démarré vers les 10 heures sur la place Charlemagne Peralte sans présence policière. Habillés en noir et blanc, les manifestantes et manifestants ont parcouru toute la ville de Hinche.

« Le peuple haïtien veut la paix, non pas la guerre. Nous demandons aux autorités dominicaines de respecter et de faire respecter les droits de nos compatriotes. Les Dominicains et les Haïtiens sont condamnés à vivre ensemble » : c’est, entre autres, ce qu’on peut lire sur des pancartes brandis par les protestataires.

Les membres de la Ligue pour la défense et le respect des droits de l’homme au Plateau Central (Liderdhpc), de l’Organisation pour l’avancement de Hinche (Olah), de l’Union des jeunes progressistes de Hinche (Ujph) et tant d’autres citoyennes et citoyens de la région ont apporté leur soutien à cette manifestation.

Le coordonnateur du Comité pour la défense des Haïtiens, Benoit Romulé se dit indigné face à la situation qui en territoire voisin, ou des milliers de personnes sont privées de leur nationalité alors que des immigrants haïtiens sont contraints de fuir les violences dirigées contre eux.

« Nous sommes révoltés et la mobilisation va s’intensifier », déclare l’ancien sergent des anciennes Forces armée d’Haïti.

Les protestataires en profitent pour demander aux habitants du plateau central de ne plus consommer les produits dominicains.

Depuis plus d’une semaine, les animateurs de radio, des auditeurs intervenant à des émissions « livre tribune » encouragent la population au boycott de tous les produits fabriqués en République Dominicaine.

La manifestation de ce vendredi a par ailleurs été l’occasion pour des anciens militaires démobilisés de faire entendre leur voix. Pour eux, il est urgent que les dirigeants politiques rétablissent les forces armées d’Haïti.

Le mouvement a été clôturé en début d’après-midi après trois heures de mobilisation, à son point de départ, la place Charlemagne Péralte, avec les mots de remerciement des organisateurs et organisatrices du comité pour la défense des Haïtiens

 

http://www.alterpresse.org/spip.php?article15672#.Uq7wSfTuLvx