Autoridades electorales manifiestan preocupación por el retiro de la Minustah

Le retrait de la Minustah préoccupe le CEP

Les autorités électorales haïtiennes sont préoccupées par le désengagement de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) dans 6 départements géographiques. Le retrait de la Minustah doit entrainer de nouvelles dispositions sur le plan sécuritaire et logistique.

La Mission de l’ONU a joué un rôle de premier plan dans la sécurité et la logistique des dernières élections.

La conseillère Yolette Mengual révèle que le gouvernement et les responsables de l’organisme électoral ont mis sur pied une commission interinstitutionnelle charge d’élaborer un plan sécuritaire pour les 6 régions concernées.

Des conseillers électoraux, des responsables des directions de la logistique et de la sécurité du CEP, des représentants de la Minustah et de la Police haïtienne sont membres de cette commission.

Mme Mengual soutient que l’état doit jouer convenablement sa partition dans le processus électoral. Elle rappelle que les ministres de l’intérieur, de la justice et celui chargé des questions électorales doivent œuvrer pour que l’environnement propice aux élections puisse être créé.

Les autorités haïtiennes ont, en maintes occasions, exhorté les responsables de l’ONU à suspendre provisoirement le retrait des troupes de la Minustah afin de garantir le bon déroulement des joutes.

Lors du 7 eme sommet des Amériques, le président Michel Martelly avait plaidé pour le maintien des troupes onusiennes durant le processus électoral. ” Le processus électoral de cette année impose une grande prudence, avait t-il expliqué.

Metropole Haití