Justicia electoral rechaza a la mitad de candidatos parlamentarios, incluida la esposa del presidente

Haïti-Législatives : La moitié des candidatures contestées définitivement rejetées, dont celle de Sophia Martelly

Environ la moitié des candidatures contestées pour les prochaines législatives, dont celle de Sophia Martelly (épouse du chef de l’État) ont été définitivement rejetées par le Bureau du contentieux électoral national (Bcen), après les délibérations publiées à la fin de la journée du mardi 12 mai.

Selon un décompte fait par AlterPresse sur la base des résultats affichés au niveau du Bcen, il apparaît que 8 des 15 candidatures contestées auraient été rejetées, alors que 7 autres dossiers auraient été acceptés.

Le Bcen déclare « non prouvée la nationalité haïtienne de la dame Sophia Saint-Rémy Martelly » et que cette dernière « est assujettie à produire un certificat de décharge si elle est encore dans le délai », peut-on lire dans l’arrêt publié.

Un des responsables au niveau du Bcen, qui souhaite garder l’anonymat, explique que, parmi les facteurs à l’origine du rejet de certaines candidatures, figurent également l’absence d’authentification des titres de propriété, l’absence de décharge et de preuve de paiement à la Direction générale des impôts.

Au cours de la journée du 13 mai, les conseillères et conseillers se sont réunis pour « réviser la liste des candidats (aux prochaines législatives) non agréés pour savoir si les décisions ont été prises suivant les principes en vigueur », selon une source proche du Cep.

Avant la publication des délibérations du Bcen sur les cas de contestations des rumeurs ont laissé entendre que les juges et avocats au Bcen auraient réclamé des salaires exorbitants.

Alter Press