Haití: Consejo Electoral rechaza la candidatura del ex primer ministro Laurent Lamothe

Lamothe écarté des élections par le BCED

La candidature à la présidence de l’ex Premier Ministre Laurent Lamothe a été rejetée par le tribunal électoral de première instance, Bureau du Contentieux Electoral Départemental. Candidat du Parti Politique Paysan, M. Lamothe pourra faire appel de cette décision par devant le tribunal suprême électoral, Bureau du Contentieux Electoral National (BCEN), dans les 72 heures.

Les juges électoraux ont estimé que les accusations de 4 personnalités dont le coordonateur de la Plateforme Jistis, Thidé Jean Nazaire, et l’ex député de Delmas, Anel Bellizaire, étaient fondées. Ces contestataires avaient fait valoir que l’ex Premier Ministre haïtien 2012- 2014 ne disposait pas de certificat de décharge pour les trois postes au sein du gouvernement. Selon la législation haïtienne les certificats de décharge pour les ministres sont délivrés par le Parlement.

En raison de la caducité du Parlement, les avocats de M. Lamothe avaient évoqué entre autre la théorie des formalités impossibles pour justifie la légalité de l’inscription.

Les avocats avaient également soumis une décision d’un tribunal ordonnant le CEP à accepter la candidature à la présidence de M. Lamothe.

Hier le conseiller électoral, Néhémie Joseph, a fait valoir que ce document ne sera pas pris en compte dans l’analyse des dossiers. Le CEP est une juridiction spéciale de jugement avait expliqué M. Joseph assurant que l’organisme électoral s’évertue à respecter la constitution qui détermine quel organe a la capacité de délivrer des certificats de décharge.

Après son inscription M. Lamothe a obtenu un rapport de sa gestion de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA). Cependant le rapport pour la gestion du ministère de la planification entre 2012-2014 est défavorable.

Metropole Haití