Consejo Electoral aplaza hasta el jueves la difusión de los resultados preliminares

El anuncio de los resultados de las elecciones generales en Haití, previsto para el martes, fue aplazado hasta el jueves a fin de analizar las numerosas acusaciones de fraude presentadas por candidatos y observadores, anunció el Consejo electoral provisorio en un comunicado.

El entusiasmo reinaba este lunes en las calles de Puerto Príncipe, donde los haitianos se mostraban resueltos a que se respete su voto y a que esta elección represente el fin de una larga crisis política que ha frenado la reconstrucción del país.

El jefe de la misión de observación electoral de la Organización de Estados Americanos (OEA), Celso Amorim, dijo durante una conferencia de prensa que la participación en los comicios del domingo llegó a “alrededor del 30%”, es decir más que en las elecciones presidenciales de 2010 y 2011.

La votación no se vio perturbada por actos de violencia o fraudes masivos, pero todos saben en Haití que la etapa decisiva para la estabilización política del país será el anuncio de los resultados.

Tres candidatos parecen despegarse entre los 54 aspirantes: el oficialista Jovenel Moise; Jude Célestin -descartado de la segunda vuelta en 2010 para dejarle lugar al actual presidente-, de la Liga Alternativa por el Progreso y la Emancipación Haitiana (Lapeh); y Moise Jean-Charles, feroz opositor del actual gobierno.

Solo dos candidatos podrán pasar a la segunda vuelta.

Últimas Noticias

Haïti-Elections : 5 novembre 2015, au lieu du 3 novembre, pour les résultats préliminaires de la présidentielle du 25 octobre, annonce le Cep

En fonction des plaintes, reçues par une commission de doléances ad hoc formée le 29 octobre 2015, le Conseil électoral provisoire (Cep) affirme « être contraint de reporter au jeudi 5 novembre 2015 » la publication des résultats préliminaires de la présidentielle du 25 octobre 2015.

Tel est le nouveau délai que s’accorde le Cep, après une analyse des informations et de la documentation y relative, quant aux cas de fraudes électorales et de bourrages d’urnes, à l’occasion des scrutins du dernier dimanche d’octobre 2015 en Haïti.

Des 162 plaintes reçues, 43 ont été acheminées, dans la soirée du lundi 2 novembre 2015, au Centre de tabulation des votes (Ctv) « pour vérification et correction éventuelle », indique le communiqué de presse No. 87 (daté du 2 novembre 2015 à Pétionville, municipalité à l’est de la capitale), portant la signature des 9 membres du Cep [1] et consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Le Cep entend « accorder aux techniciens du Ctv le temps nécessaire pour vérifier l’ensemble des procès-verbaux et / ou listes d’émargement incriminés par les plaintes retenues comme fondées. Il réitère sa détermination à tout mettre en œuvre pour la tenue d’élections libres, honnêtes, inclusives et démocratiques ».

Le communiqué No. 87 ne fait nullement mention de la date envisagée pour la publication des résultats préliminaires des législatives et des municipales, déroulées en même temps que la présidentielle, le dimanche 25 octobre 2015.

La mission de la commission spéciale, formée le 29 octobre 2015 [2] consistait à « recevoir les plaintes documentées de fraudes et de bourrages d’urnes ; s’assurer de la prise en compte, par le Ctv, des plaintes qu’elle a retenues pour être fondées ; recevoir et archiver les rapports de corrections apportées par les vérificateurs du Ctv ; informer les plaignants de la suite donnée à leurs plaintes ».

Alter Presse