twitter facebook youtube rss
Ediciones anteriores botón

Haití: continúan trabadas las negociaciones para elegir al primer ministro en el Parlamento

Le G 9 se prépare à infliger une censure au Premier Ministre Fritz Jean. Les membres du bloc minoritaire au Sénat ont changé leur stratégie confirment leur opposition à M. Jean.

Le chef de file du Groupe, Youri Latortue, soutient que c’est un devoir pour les législateurs de recevoir la déclaration de politique générale du Premier Ministre. Toutefois il n’entend pas tenir compte de la composition du gouvernement arguant que la nomination de M. Jean a été réalisée de manière irrégulière.

C’est également l’avis du sénateur Edwin Zeny (PHTK), proche de l’ex président Martelly. Il se dit surpris que le président Privert, qui a passé ses 5 dernières années en compagnie des sénateurs, ne puisse trouver une entente avec eux.

Il estime que les conflits inutiles entre le président Martelly et les sénateurs peuvent être compréhensibles en raison du manque d’expérience dans les négociations politiques. Cependant M. Zeny peine à comprendre le comportement du chef de l’état. C’est le président Privert qui est responsable du blocage, lance M. Zeny rappelant que le président Provisoire ne dispose que d’un mandat de 120 jours.

Je ne comprends pas qu’il refuse de discuter, partager et composer avec ses anciens collègues, regrette l’entrepreneur.

Par ailleurs le sénateur Zeny se dit favorable à un audit de la gestion de l’administration Martelly. Il soutient qu’il faut qu’une enquête apporte des preuves d’éventuels détournements de fonds avant de lancer des accusations. On doit prouver que les multiples réalisations en infrastructures n’ont pas été financées avec des fonds de Pétrocaribe, argue t-il.

Metropole Haití

Categorías:Haití

Comentarios cerrados