Privert veut un dialogue national

Le chef de l’état haïtien, Jocelerme Privert, se propose de lancer un vrai dialogue avec tous les secteurs de la vie nationale afin de rechercher une solution à la crise. Les forces politiques représentées au Parlement, les acteurs politiques et économiques doivent prendre part à ce dialogue national et inclusif qui doit favoriser une issue finale à la crise qui dure depuis trois décennies.

M. Privert affirme disposer d’atouts nécessaires pour initier ce dialogue. Je peux avoir des rencontres tous les secteurs dit-il soulignant que les divergences de vues doivent être débattues autour d’une table.

De plus M. Privert assure qu’il entend mettre à contribution son expérience de plus de 30 ans dans la gestion des affaires de l’état. Je peux transcender sur les clivages, dit -il.

Après la formation du gouvernement et du CEP j’ai les mains plus libres pour lancer le dialogue entre les acteurs, a-t-il expliqué.

En ce qui a trait aux élections M. Privert donne l’assurance qu’il mettra à la disposition du Conseil Electoral Provisoire (CEP) les ressources administratives et logistiques nécessaires.

Le président provisoire a également fait valoir que la paix et la stabilité sont indispensables pour la réalisation des élections. Il attire l’attention sur la nécessité de mobiliser des fonds pour réaliser un apaisement social, précisant que des efforts doivent être consentis dans le même temps pour rétablir la confiance des électeurs dans le processus électoral.

En ce qui a trait à la gestion des finances le président Privert a mis l’accent sur la nécessité pour que les membres du gouvernement se sacrifient dans l’intérêt de la population. Les maigres ressources de l’état doivent être utilisées pour le bien être de la population et non des autorités, a-t-il soutenu.

Metropole Haití