Tribunal populaire et plusieurs activités pour le 101ème anniversaire du premier débarquement militaire américain en Haiti

Une marche pacifique à Port-au-Prince et des villes de provinces, un « tribunal populaire » et des activités patriotiques marquent le 101ème anniversaire du premier débarquement militaire américain le 28 juillet 1915, selon des informations communiquées à AlterPresse.

L’Assemblée des mouvements sociaux haïtiens annonce le lancement d’un « tribunal populaire » qui fera le procès symbolique d’un siècle d’occupation/domination d’Haïti par les Etats-Unis et d’autres puissances.

« La population de tous les départements et communes qui ont été victimes de près ou de loin de ces 100 ans d’occupation et de domination aura à porter plaintes », explique Ernst Mathurin, coordonnateur du mouvement patriotique et démocratique populaire (Mpdp), lors d’une conférence de presse le 26 juillet.

Camille Chalmers, directeur exécutif de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda), précise que ce « tribunal populaire » est avant tout un espace d’expression.

« Ce n’est pas un tribunal qui est la pour comprendre le passé, bien qu’il soit important de comprendre le passé, mais plutôt un outil pour construire l’avenir (,,,) et dire que 100 ans de domination et de pillage, c’en est trop ! », ajoute-t-il.

Ce « tribunal populaire » vise à renforcer la conscientisation et la mobilisation du peuple haïtien en vue d’aboutir à la « désoccupation » politique, économique, culturel et idéologique du pays, complète Oxygène David, du Mouvement de liberté et d’égalité des Haïtiens pour la fraternité (Moleghaf).

Il appelle toute la population à se mobiliser pour appuyer l’initiative et dire non à l’occupation d’Haïti pour que Haïti puisse retrouver sa souveraineté.

Le lancement du « tribunal populaire » sera précédé d’une marche qui partira du centre-ville de Port-au-Prince et parcourra plusieurs rues avant d’aboutir au lieu de la cérémonie, le Gymnasium Vincent.

D’autre part, le mouvement appelé Inisyativ 15 15 15 Anba Zanmann annonce une « journée d’activités patriotiques pour mettre en lumière les dégâts, la catastrophe et le pillage occasionnés par cette occupation et qui continuent encore aujourd’hui ».

Exposition de photos de l’époque, théatre de rue et concert sont prévus dans le cadre de cette journée.

Le mouvement invite au rassemblement des forces pour « libérer Haïti et mettre le pays sur la voie du progrès ».

Débarqués le 28 juillet 1915 en Haïti, les militaires américains ont laissé officiellement le pays le 21 août 1934 après 19 ans d’occupation.

Le sol d’Haïti a été, une seconde fois, foulé par les troupes américaines en 1994. Elles accompagnaient le retour du président Jean Bertrand Aristide après un exil de 3 ans suite au sanglant coup d´État militaire de septembre 1991.

AlterPresse