L‘OEA observera les prochaines élections haïtiennes

L’Organisation des Etats Américains (OEA) a rendu public le mardi 2 aout un rapport détaillé sur les dernières élections du 9Aout et de 25octobre 2015 en Haïti.

Dans ce document l’organisme hémisphérique qui est présent dans le pays depuis le mois de juin de l’année écoulée suggère aux autorités haïtiennes la mise en œuvre d’une feuille de route détaillée des changements fondamentaux à apporter afin d’empêcher qu’on enregistre les mêmes irrégularités récoltées lors des dernières urnes.

Les recommandations de l’OEA se portent t notamment sur la diffusion ponctuelle et complète des listes électorales, la réglementation de la présence des mandataires dans les centres de vote, la nécessité de former le personnel des bureaux de vote et de procéder à l’éducation civique des électeurs et aussi la vulgarisation de la méthode de calcul des résultats employé.

L’Organisation régionale qui est également revenu sur le déroulement des scrutins jusqu’aux recommandations de la Commission Indépendante d’Evaluation et de Vérification Electorale (CIEVE),avoue avoir décelé des signes d’achat de voix et de substitution de votants ainsi qu’une présence excessive de représentants de partis politiques, lesquels étaient autorisés à voter dans des bureaux de vote différents de ceux où ils étaient inscrits.

Ce qui a eu pour effet de compliquer le contrôle du nombre de fois que les représentants des partis ont émis leur vote. De plus, la MOE/OEA dit partager sur un plan plus technique, certaines observations faites par la CIEVE dans son rapport s’agissant du vote des représentants des partis politiques.

En effet la mission a pu constater que le CEP n’a pas mis en œuvre de système d’accréditation individualisée pour chacun des représentants. En lieu et place, il a octroyé un nombre indéterminé d’accréditations non personnalisées à chaque parti politique, sans exercer aucun type de contrôle ou d’enregistrement.

« Mener à son terme le processus électoral est de la responsabilité de tous et pas seulement de l’institution électorale. Il est nécessaire que les citoyens unissent leurs efforts et participent massivement aux élections, en accord avec leurs convictions et non pas suite à des pressions extérieures. C’est également la responsabilité des candidats, qui doivent rechercher l’intérêt national et non individuel, et celle des autorités électorales, qui doivent opérer de manière transparente et professionnelle» rappelle l’ OEA.

Par ailleurs, les responsables des services de presse de l’institution ont confirmé dans un tweet que l’OEA observera les prochaines élections prévues pour le 9 octobre. A date c’est la première organisation internationale à l’avoir fait.

Radio Métropole Haïti