Haití: avanzan los preparativos para la toma de posesión de Jovenel Moise en febrero

Investiture de Jovenel Moïse le 7 février : les préparatifs avancent, budget inconnu

Les invitations ont été envoyées, le plan d’activité élaboré, les dossiers importants en cours de transfert, le budget demeure pourtant inconnu… La commission mixte de passation des pouvoirs de Jocelerme Privert à Jovenel Moïse est à pied d’œuvre. A environ 15 jours de la prestation de serment du président élu, le chef de cabinet du president sortant, Jean-Max Bellerive, a confié au Nouvelliste que personne ne sait encore combien vont coûter les festivités. Cependant, il a assuré qu’ils étaient dans le temps avec les préparatifs.

Tous les pays ayant des relations diplomatiques avec Haïti ont été déjà invités à la prestation de serment du président élu. Outre les homologues de Jovenel Moïse, il y a d’autres personnalités et institutions nationales et internationales à inviter. L’équipe de la présidence sortante se charge de transmettre à la nouvelle équipe les personnalités et les institutions à inviter et se dit prête à envoyer ces invitations si l’autre partie le souhaite, a fait savoir au Nouvelliste Jean-Max Bellerive, coordonnateur de la commission pour le pouvoir sortant.

Jean-Max Bellerive n’était pas en mesure de dire s’il y a eu des confirmations parmi les invités. C’est le ministère des Affaires étrangères qui s’en occupe. Cependant, il a fait savoir que la France a déjà confirmé qu’elle enverrait son secrétaire d’Etat à la Coopération.

La commission mixte de passation des pouvoirs a eu, jeudi, une longue réunion de travail au cours de laquelle les préparatifs pour la journée du 7 février et le transfert de certains dossiers spécifiques ont été abordés, a rapporté au Nouvelliste le chef de cabinet de Jocelerme Privert. Jean-Max Bellerive, joint par téléphone vendredi, a fait savoir au journal qu’ils ont échangé aussi sur certaines décisions que doit prendre ou pas l’équipe sortante.

Budget de la prestation de serment inconnu…

Si les festivités marquant l’investiture de Donald Trump, le 45e président des Etats-Unis, ont coûté environ 200 millions de dollars, en Haïti, on ne sait pas encore combien vont coûter celles de Jovenel Moïse le 7 février. L’équipe de transition des Tèt kale n’a pas encore finalisé son budget. Cependant, a indiqué au Nouvelliste Jean-Max Bellerive, elle a soumis un plan d’activité. Il y a un budget pour l’aspect sécuritaire avec la police nationale pour assurer la sécurité des dignitaires étrangères qui seront au pays, il y a un budget pour le protocole avec le ministre des Affaires étrangères, il y a un budget pour la construction des stands au niveau du palais national et l’organisation des buffets, entre autres. Il y a aussi un budget pour la réception des délégations, la réception qu’aura à offrir le nouveau chef de l’Etat. Jusqu’à vendredi, les chiffres pour le budget global n’étaient pas encore disponibles.

Cependant, le chef de cabinet de Jocelerme Privert a fait remarquer que jusqu’à hier vendredi l’équipe de Jovenel Moïse n’avait pas demandé « des choses hors du commun ». « Pour l’instant, je pense que l’administration peut faire face à l’organisation des activités devant marquer la prestation de serment. Je ne pense pas que cela va coûter des sommes extraordinaires qui ne seraient pas à la portée du gouvernement », a-t-il dit.

Les deux branches de la commission sont en contact permanent et l’administration sortante se dit ouverte et prête à donner à l’équipe de Jovenel Moïse tout dossier sollicité, a soutenu l’ancien Premier ministre Bellerive.

Du côté de Jovenel Moïse, silence radio. Aucun membre de la commission de la passation des pouvoirs n’est joignable pour donner des explications sur les préparatifs. Le coordonnateur de la commission pour le président élu, Wilson Laleau, ancien ministre de l’Economie et des Finances sous l’administration Martelly, répondait, vendredi, aux questions du juge d’instruction Berge O. Surpris sur « le gâchis administratif, le détournement de fonds et la dilapidation des fonds de l’État ». Il est assisté dans la commission par Christine C. Jacques, Ardouin Zéphirin, Jean Walnard Dorneval et Gerd Pasquet.

Pour le gouvernement sortant, c’est l’ancien Premier ministre Jean-Max Bellerive, chef de cabinet de Jocelerme Privert, qui coordonne. Il est assisté de Joanas Gué, conseiller de Privert; la secrétaire générale de la Primature, Maritès Ménager ; le chef de cabinet du Premier ministre, André Lemercier Georges; Herbert Docteur, membre de cabinet du Premier ministre.

Parallèlement, aux préparatifs de passation des pouvoirs, le gouvernement sortant continue d’administrer le pays même s’il est limité dans la prise de certaines décisions pouvant engager l’Etat.

Lenouvelliste