Abogados de víctimas del cólera presentan denuncia ante Ban Ki-moon

Les victimes du choléra engagent des poursuites judiciaires contre Ban Ki moon 

Les avocats des victimes du Choléra en Haïti ont annoncé la poursuite du processus judiciaire contre l’Organisation des Nations Unies (ONU). Vendredi dernier les avocats ont confirmé qu’une citation à comparaître a été remise au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki moon à la fois personnellement et également en tant que Chef de l’Exécutif de l’Organisation des Nations Unies.

Cette procédure intervient suite à la plainte déposée au tribunal fédéral de Brooklyn (NY) et la poursuite engagée contre l’Organisation des Nations Unies au nom de plus de 1500 victimes du choléra en Haïti.

D’après les avocats la citation à comparaître aurait été remise en main propre au Secrétaire des Nations-Unies (ONU) alors qu’il entrait à « l’Asia Society » à Manhattan, pour s’exprimer sur la Syrie et de l’Irak. Cependant un porte-parole de l’ONU a démenti cette déclaration expliquant que les agents de sécurité rapprochée du Secrétaire général étaient intervenus.

La procédure judiciaire vise à obtenir l’indemnisation des victimes du choléra en Haïti. Les avocats ont fait valoir que plusieurs enquêtes d’experts internationaux ont confirmé que la maladie a été introduite en Haïti par les casques bleus népalais cantonnés dans l’Artibonite.

L’Onu a nié toute responsabilité dans l’introduction de l’épidémie et a évoqué l’immunité prévue dans les termes de référence.

De leur coté les avocats soutiennent avoir fait dépôt à la Cour de documents montrant clairement que l’ONU a expressément renoncé à son immunité souveraine, y compris dans son accord de 2004 sur le statut des forces en Haïti. ” Les Nations Unies doivent maintenant comparaître devant un tribunal fédéral et expliquer pourquoi ils pensent qu’ils bénéficient d’une immunité”, a laissé entendre Tim Howard, un des avocats des plaignants.

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=24418