Haití: organizaciones campesinas piden cambios en el Código Rural

Des organisations paysannes veulent une modification du code rural d’Haiti

Une organisation paysanne, Mouvement des paysans victimes du Nord d’Haiti (Mpvn), veut sensibiliser ses membres sur la nécessité de modifier le code rural haïtien, ce pourquoi les paysans doivent d’abord connaitre ce code.

Un travail de traduction en Créole du code rural devra en conséquence être fait afin de faciliter ce processus, annoncent les dirigeants de Mpvm à la clôture, ce 18 juilet, d’un forum de quatre jours tenu au Cap-Haïtien (Nord) avec la participation de 200 leaders d’organisations paysannes dans le grand Nord.

« Nous voulons que les paysans parviennent à connaître le code rural avant de demander sa modification », déclare à AlterPresse, Othon Laventure coordinateur du Mpvn.

Ce forum entre dans le cadre de la vulgarisation du code rural en vue de porter les paysannes et les paysans à comprendre son importance et travailler à son changement.

Le code a été exposé au cours de ces journées et les participants ont été portés à discuter de son contenu.

Des ateliers ont été également organisés au cours desquels a été entamé le travail de traduction du document en créole.

Sur les 402 articles du code, 120 sont déjà traduits et le travail continuera en sorte que le document soit bientôt disponible en créole, suivant les déclarations de Othon Laventure.

Écrit au début de la deuxième moitié du 20è siècle (1962), le code contient des « parties qui ne reflètent plus la réalité », affirme-t-il.

http://www.alterpresse.org/spip.php?article16754#.U8z7JGJ5Ml9