Partidos de oposición rechazan diálogo propuesto por Martelly

Des partis politiques déclinent l’invitation du président Martelly

Six (6) partis politiques de l’opposition annoncent d’ores et déjà qu’ils n’entendent pas se rendre au Palais National pour rencontrer le président Michel Martelly, le 12 novembre prochain.

Dans une correspondance responsive adressée au Secrétaire General de la Présidence, les partis et regroupements de partis politiques de l’opposition démocratique et de la résistance patriotique (FUSION, LAVALAS AYISYEN POU AYITI, KONTRAPEPLA, INITE, MOPOD) ,estiment que les défis auxquels fait face la nation ne sauraient être réduits à la seule question électorale.

« Dans l’intérêt supérieur de la nation, il faut des négociations sérieuses en vue de trouver un accord politique global et de gérer la crise conjoncturelle et le vide institutionnel qui nous attendent dans les mois qui viennent », peut-on lire dans cette lettre. Ces partis et regroupements de partis politiques renouvellent leur volonté de participer à des négociations franches et sincères avec l’Exécutif et croient que des délégations des deux parties ont encore le temps de se retrouver afin d’arrêter l’agenda et les modalités de la tenue de cette rencontre.

Soulignons que le cabinet du président est au travail, le 18 novembre Michel Martelly doit présenter la synthèse des différentes propositions qui lui ont été faites par les acteurs consultés.

L’annonce avait été faite jeudi par le porte parole de la présidence. Lucien Jura a précisé que les correspondances ont été adressées à chaque responsable de partis en particulier afin d’éviter de reproduire le mal entendu de la dernière fois, à savoir les partis avaient indiqué qu’ils n’avaient pas reçus de correspondance , de la part de l’exécutif, Mais en réaction la présidence avait déclaré, que le sénateur Jean Wiliam Jeanty était chargé d’adresser les lettres aux responsables des formations politiques.

Metropole Haití