13 sindicatos convocan a una huelga general en reclamo de mejoras salariales

Des syndicats appellent à une grève générale

13 syndicats, regroupés au sein de la coalition des syndicats de transporteurs Haïtiens (CSTH), appellent à la grève les 2 et 3 février pour exiger la baisse des prix de l’essence à la pompe.

Les syndicalistes condamnent le refus du gouvernement de répercuter la baisse du prix du baril de pétrole sur le marché international.

Un accord paraphé en 1996 entre l’état et les organisations syndicales stipulaient que les prix devaient fluctuer selon le marché international.

les syndicalistes ont fait valoir qu’après 6 mois de baisse des prix du pétrole les prix de l’essence a la pompe devraient enregistrer une diminution de 100 gourdes par gallon.

Duclos Benissoit, soutient que le diesel doit être fixé à 77 gourdes le gallon ce qui permettra à l’état de collecter plus de 8 millions de gourdes par jour.

Les responsables du CSTH assurent que la baisse du prix de l’essence entrainera une diminution des tarifs du transport en commun et des prix des produits de premières nécessités.

Le coordonnateur du CSTH a fait valoir que le maintien des prix constitue une injustice a l’endroit de la population. Qualifiant la situation d’inacceptable, les syndicalistes exhortent tous les secteurs à participer à la grève générale. Ils pressent les conducteurs de poids lourds assurant le transport dans les régions ainsi que les chauffeurs de taxis moto à s’impliquer dans le mouvement.

D’autres organisations socio politiques supportent l’appel à la grève générale arguant qu’une diminution des prix de l’essence entrainerait un recul de la cherté de la vie.

MetropleHaiti