Haití: el Gobierno pide a la ONU no disminuir el número de las MINUSTAH

Le gouvernement est contre une réduction de la Minustah

Les autorités haïtiennes souhaitent que le Conseil de sécurité des Nations Unies maintienne l’effectif des troupes de la Minustah au cours de cette année électorale.

Le ministre de la justice et de la Sécurité publique, Pierre Richard Casimir, a demandé dimanche au Conseil de sécurité des Nations unies de ne pas diminuer l’effectif des troupes onusiennes dans le pays à l’approche des élections. “J’invite le Conseil de sécurité à ne pas réduire l’effectif de la Mission des Nations unies pour la stabilisation d’Haïti, (Minustah) pendant le processus électoral. Au contraire, il est nécessaire de renforcer les contingents de la mission onusienne”, a déclaré le ministre aux ambassadeurs du Conseil de sécurité.

Le garde des sceaux redoute un climat de trouble durant la période électorale. Il faut maintenir en état l’effectif des contingents de la Minustah, a dit le ministre Casimir.

La même requête avait été formulée fin 2014 par le ministre des affaires étrangères, Duly Brutus. Les autorités haïtiennes doivent organiser des élections municipales et législatives au premier semestre de 2015 et les présidentielles à la fin de l’année.

Les membres de la délégation du conseil de sécurité ont bouclé dimanche une visite d’évaluation en Haïti. L’ambassadrice des Etats-Unis au Conseil de sécurité, Samantha Power, avait noté une augmentation des effectifs de la Police Nationale. “La police nationale représente le futur de la sécurité en Haïti”, a-t-elle estimé.

Toutefois le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas officiellement répondu à la requête des autorités haïtiennes. Interrogé sur la demande du gouvernement haïtien, le président du Conseil de sécurité, Christian Barros Melet, a répondu qu’il était “trop tôt” pour y répondre.

Metropole Haití