Jovenel Moise asumió como nuevo presidente de Haití

Jovenel Moise prête serment et devient le 58e président d’Haïti

Le président élu Jovenel Moise vient de prêter serment ce mardi 7 février, lors d’une séance en Assemblée nationale qui s’est tenue au parlement haïtien.

Le nouveau président a juré devant Dieu et devant la nation d’observer fidèlement la constitution et les lois de la République de respecter et de faire respecter les droits du peuple haïtien, de travailler à la grandeur de la patrie, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire.

Les 4 sénateurs pro –lavalas à savoir Nenel Cassy, Evaliere Beauplan, Antonio Chéramy et Ricard Pierre ont brillé par leur absence, lors de cette cérémonie qui s’est déroulée en présence des membres du corps diplomatique des anciens présidents ainsi que des ex chefs de gouvernement. Dans son discours de circonstance, le président de l’Assemblée nationale le sénateur Youri Latortue a qualifié d’historique la prestation de serment de Jovenel Moise.

Notons que Trois grands moments marqueront l’événement. D’abord au parlement pour la prestation de serment, ensuite le Te Deum au palais national suivi du discours du nouveau président. Et pour clôturer la journée, Jovenel Moise rencontrera les représentants des différentes délégations étrangères.

Metropole Haití


Jovenel Moïse promet le changement

Le nouveau chef de l’Etat haïtien Jovenel Moïse a délivré son premier message à la nation au palais national. « Intégrité, moralité, mérite, ordre et discipline », a promis Jovenel Moïse qui s’engage à créer un climat propice au développement économique pendant son quinquennat.

Remerciant la population qui a fait choix de lui pour mener les barques du pays, le successeur de Jocelerme Privert promet de réformer le système éducatif, de développer l’agriculture et l’industrie touristique, de renforcer les institutions et de moderniser l’État. Jovenel Moïse a même juré que son bilan sera positif à la fin de son mandat. Il a aussi promis de travailler avec tous les secteurs en vue d’amorcer le changement tant souhaité par la population haïtienne. « Je m’engage à me mettre au travail dès aujourd’hui », a-t-il dit promettant que la justice ne sera pas instrumentalisé sur son administration.

Comme pendant toute la longue campagne électorale, Jovenel Moïse s’engage à mettre ensemble le soleil, la terre et l’eau pour développer le pays. Le chef de l’Etat annonce qu’il va aussi utiliser les nouvelles technologies pour résoudre les problèmes auxquels le pays fait face.

Le président Jovenel a invité Religions pour la paix à organiser trois journées de prière pour demander à Dieu de le guider.

Le Nouvelliste


Nuevo presidente de Haití jura obedecer la constitución y mejorar las vidas de los ciudadanos

Jovenel Moise juramentó el martes como presidente de Haití —país profundamente dividido y en grave crisis económica— para los próximos cinco años, tras una prolongada crisis política marcada por denuncias de fraude electoral.

Con la mano sobre la Biblia, Moise juró obedecer la constitución y mejorar las vidas de los ciudadanos en el empobrecido país. A la ceremonia realizada en el Parlamento asistieron legisladores haitianos y dignatarios de países como Estados Unidos, Venezuela y Francia. En unas horas pronunciará un discurso donde detallará sus planes de gobierno.

Moise llegó a la presidencia con la promesa de estimular la economía en las regiones rurales, donde el 80% de la población vive de la agricultura, y animar el desarrollo económico en una de las naciones menos desarrolladas del mundo.

El empresario originario del norte de Haití esbozó una leve sonrisa mientras el presidente del Senado le colocaba la banda presidencial roja y azul.

Su gobierno se verá beneficiado de tener mayoría en el Parlamento, donde diversas facciones están alineadas con su Partido Tet Kale. Se anticipa que en pocos días nombre un primer ministro.

Moise ganó 55% de los votos en noviembre, en elecciones que se repitieron, pero sus adversarios sostienen que no posee un mandato ya que sólo el 21% de los votantes registrados fueron a las urnas.

Su victoria ocurrió más de año y medio después de que ganó unas elecciones que fueron anuladas en medio de acusaciones de fraude.

Robert Fatton, un haitiano que ahora es profesor de ciencias políticas en la Universidad de Virginia, calificó de “hercúlea” la tarea que tiene Moise por delante.

Listin Diario