El presidente Moïse hace cambios en su gabinete tras las protestas contra la corrupción

216

Presidente de Haití hace cambios en su equipo tras protestas de Petrocaribe

El presidente de Haití, Jovenel Moise, realizó cambios en su equipo de Gobierno, sustituyendo a su jefe de Gabinete y al secretario general de la Presidencia presuntamente involucrados en el manejo irregular de fondos de Petrocaribe, según una investigación del Senado.

El nuevo jefe de Gabinete es Nahomme Dorvil en sustitución de Wilson Laleau, exministro de Finanzas en el Gobierno de Michel Martelly (2011-2016), mientras que Jean Hilbert Lebrun será el nuevo secretario general de la Presidencia en sustitución de Yves Germain
Joseph, según un decreto presidencial publicado hoy.

Además, Moise ha puesto fin a las funciones de 16 asesores.

Estos cambios se producen menos de una semana después de la última manifestación contra la corrupción convocada en el país exigiendo que se lleve ante la justicia a las personas involucradas en las presuntas irregularidades en el manejo de fondos de Petrocaribe.

El pasado miércoles, decenas de miles de haitianos salieron a las calles de la capital y otros puntos del país para exigir que se someta a la justicia a los culpables de la supuesta corrupción.

Fue la mayor manifestación realizada en Puerto Príncipe desde que en agosto comenzaran las movilizaciones contra la corrupción, cuyos promotores ya ha convocado una nueva movilización para el próximo 18 de noviembre.

Con estos cambios, el Gobierno haitiano espera aplacar las protestas y comenzar a arrojar luz sobre el caso, tal y como anunciara Moise tras esa última protesta, mostrándose partidario de investigar el manejo de las partidas.

Investigaciones del Senado haitiano apuntan al desvío de 2.000 millones de dólares de los fondos de Petrocaribe por parte de exfuncionarios y responsables de varias empresas para financiar 200 proyectos, pero nadie ha sido procesado por este caso hasta ahora.

Este escándalo de corrupción ha generado diversas protestas desde el pasado mes de agosto por el manejo supuestamente fraudulento de los fondos procedentes del acuerdo por el cual Venezuela suministra petróleo a precios blandos a un grupo de países de la región.

El Caribe


Jovenel Moìse limoge plus de 16 proches collaborateurs

Le chef de l’état haïtien, Jovenel Moīse, amorce une nouvelle étape dans son mandat en se séparant de plus de 16 proches collaborateurs à la Présidence. Le président a mis fin aux fonctions de 10 conseillers spéciaux et de 6 conseillers pour des projets et domaines spécifiques.

Dans un arrêté publié le 22 octobre 2018, le président Moïse annonce la nomination de Nahomme Dorvil au poste de directeur de son cabinet particulier en remplacement de Wilson Laleau.

Dans le même temps M. Jean Hilbert Lebrun est nommé secrétaire général de la présidence en remplacement de Yves Germain Joseph.

De plus les conseillers spéciaux Ardouin Zéphirin, Guichard Doré, Christine Coupet Jacques, Liné Balthazar, Marie Esther Antoine, Reynold Georges, Enold Joseph, Gerd Pasquet, Jose Joseph Daniel, Erns Excéus ont été limogés.

Les conseillers Jean Renel Sanon, Everson Calixte, Guy Michel Vincent, Andris Riché, Georges Stanley Lucas, Lucien Jura ont été également révoqués.

Radio Tropical InterHaiti


Haïti-Petrocaribe: Le Premier Ministre Jean Henry Céant annonce la mise en place d’une commission indépendante

Cette commission indépendante sera constituée de personnalités issues d’institutions crédibles de la société civile et des partis politiques entre autres, et sera accompagnée d’une firme étrangère pour faire un travail d’audit et de traçabilité des fonds dépensés dans le cadre du programme PetroCaribe.

Cette annonce du premier Jean-Henry Céant intervient moins d’une semaine après la manifestation du 17 octobre et sonne comme un gage de la volonté du gouvernement de faire la lumière sur l’utilisation dudit fonds. La lutte contre la corruption et la contrebande constitue l’un des axes prioritaires de l’action du gouvernement, affirme Jean-Henry Céant qui informe avoir déjà obtenu des ministères concernés par le dossier PetroCaribe, les différentes résolutions sur la base desquelles, les fonds ont été engagés. Une équipe composée notamment de cadres de la Primature, passe actuellement en revue ces documents, en vue d’une meilleure appréciation du dossier, ajoute le locataire de la villa d’accueil.

Le chef du gouvernement a rappelé les dispositions prises par le président Jovenel Moise qui a écarté plusieurs de ses proches, indexés dans le dossier PetroCaribe, précisant toutefois que leur mise à l’écart ne signifie pas qu’ils soient coupables. C’est la justice qui se prononcera, en toute indépendance sur leur sort, a dit le Premier ministre Céant.

Pour ce qui est de la commission qui sera mise en place, elle comprendra des personnalités issues des associations de patrons de médias et de journalistes (ANMH, AMIH et AJH), des petro challengers, des membres de la société civile organisée, des représentants des églises et de religions pour la paix, du secteur privé des affaires, des organisations patronales et de droits humains, des universités, du collectif du 4 décembre et des partis politiques. Le Premier ministre Céant souhaite que cette commission soit mise sur pied dès cette semaine. Des invitations devraient être incessamment envoyées et une première rencontre est prévue ce mercredi.

Jean-Henry Céant qui s’est félicité de la grande mobilisation citoyenne du 17 octobre et du comportement professionnel et exemplaire de la police, a redit qu’il prend à cœur ce dossier. Il promet un procès juste, équitable et réalisé dans la transparence. Mon objectif c’est de mettre le pays sur la voix de l’éradication définitive et irréversible de la corruption, sur la voix de la bonne gouvernance, a dit Jean-Henry Céant.

Il affirme que des dispositions ont été prises pour accompagner toutes les institutions haïtiennes qui travaillent dans le domaine de la lutte contre la corruption, citant entre autres, l’ULCC, l’UCREF et l’IGF.

HPNHaití


Más notas sobre el tema