Crisis en Haití: Jovenel Moise nombra al tercer primer ministro en de dos años

Jean Michel Lapin es el nuevo primer ministro de Haití

El presidente haitiano Jovenel Moïse anunció este martes que luego de consultas con los titulares del Parlamento designó a Jean Michel Lapin como nuevo primer ministro.

Lapin ocupa el cargo de forma interina desde la reciente destitución de Jean Henry Céant y su nominación deberá ser ratificada por ambas cámaras del Parlamento.

La designación de un nuevo primer ministro se produce en una coyuntura de crisis económica que motivó la destitución del cargo de Henry Ceant por su falta de respuesta al agravamiento de la situación, puesto que asumió Lapin días después.

Antes de Ceant, el cargo de primer ministro lo ocupó Jack Guy Lafontant, que renunció en julio de 2018 como consecuencia de las violentas protestas surgidas por el anuncio de un alza en el precio del combustible, que el Gobierno dejó sin efecto posteriormente por la presión social.

Sin embargo, la crisis económica se fue recrudeciendo a lo largo del pasado año, y en febrero de 2019 año la inflación se situó en el 17 %, mientras que el gourde, la moneda nacional, sigue perdiendo el valor frente al dólar.

La situación también se agravó a raíz de las masivas y violentas protestas convocadas este febrero por un sector de la oposición, generando un clima de incertidumbre y tensión social.

Además, hace dos meses que el Gobierno no dispone de los recursos necesarios para pagar por la gasolina que importa el país, lo que genera una situación de escasez energética que empeora la ya de por sí grave crisis, y que también han conducido a la movilización de muchos afectados este lunes en la capital.

En este contexto, y pese a las reiteradas llamadas al diálogo por parte del Gobierno y de la comunidad internacional, un sector de la oposición rechaza participar en el nuevo gobierno y continúa demandando que Moïse abandone la Presidencia como un primer paso para sentarse a debatir.

Hoy


Jovenel Moïse nomme Jean Michel Lapin Premier ministre

Tôt, mardi 8 avril, le président de la République a annoncé sur son compte Twitter le choix de Jean Michel Lapin comme Premier ministre. « Suite aux consultations que j’ai eues avec les Présidents de la Chambre des députés et du Sénat de la République, j’ai désigné le citoyen Jean Michel Lapin comme nouveau Premier ministre », a informé Jovenel Moïse.

Le chef de l’Etat a fait ce choix après avoir consulté, samedi dernier, les présidents des deux branches du Parlement.

Jean Michel Lapin se passe de présentation puisqu’il est l’actuel Premier ministre par intérim après le vote de la motion de censure de la Chambre des députés contre Jean-Henry Céant. Ministre de la Culture et de la Communication au moment du vote, Jean-Michel Lapin a lui aussi été censuré par les parlementaires. Jean-Michel Lapin a su gagner la confiance de Jovenel Moïse ces derniers mois grâce à son efficacité et sa capacité à parler à tous les secteurs.

Jovenel Moïse présente Jean Michel Lapin comme quelqu’un d’« honnête » qui a gravi tous les échelons de l’administration publique avant de devenir aujourd’hui Premier ministre par intérim le 21 mars dernier. « De par sa constance, son dévouement et son professionnalisme, il mérite largement la confiance que j’ai placée en lui », avait déclaré le chef de l’État lorsqu’il avait fait choix de Jean Michel Lapin comme Premier ministre a.i.

Dans la courte liste des premiers ministrables, il y avait Marjorie Alexandre Brunache, une avocate militante du barreau de Port-au-Prince. Elle a fait carrière entre la pratique du droit et la diplomatie haïtienne, a occupé le poste de consul général d’Haïti à Boston. Mme Brunache est la fille de l’ancien président provisoire Boniface Alexandre aux côtés de qui elle a géré la transition de 2004 à 2006. Elle est la femme de l’ancien ministre de la Justice sous l’administration de Michel Martelly, Me Michel Brunache.

Jean Gabriel Fortuné, ancien sénateur, actuel maire de la ville des Cayes, est un proche du président de la République. Il a été en décembre dernier mandaté par Jovenel Moïse pour trouver une trêve politique et favoriser un dialogue entre tous les acteurs. Connu pour son franc parler à la limite conflictuel, M. Fortuné a son entrée dans presque tous les milieux. Lavalas dans un premier temps, puis Tèt kale.

Dans une autre liste un peu plus longue, le chef de l’Etat avait aussi des noms comme Rénald Lubérice, secrétaire général du Conseil des ministres ; son chef de cabinet, Nahomme Dorvil, et l’homme d’affaires Charles Jumelle.

Le Nouvelliste


Jovenel Moïse au Panama

Dans le cadre d’une visite officielle le Président Jovenel Moise, a laissé le pays lundi à destination de Panama pour participer à la 3ème Édition du « Global Business Forum Latin America – Panamá » (GBF2019) à Panama.

Ce Forum de deux jours se déroulera autour du thème « Prochains Pôles – Nouvelles régions ». Les tables rondes et les ateliers organisées au cours des deux journées du forum seront axées sur trois grands piliers (réinitialisation globale, passerelles régionales et nouvelles directions) conçus pour identifier les défis communs et les spécificités régionales et aider les délégués à identifier et à suivre les opportunités.

Parmi les intervenants figurent des Chefs d’État, de hauts fonctionnaires, des PDG de Fortune 500, aux côtés d’autres dirigeants importants du monde des affaires et des investissements d’Amérique latine, du Golfe persique et autres.

La première journée du forum se terminera par une réception de réseautage officielle.

Le Président Jovenel Moïse, sera de retour au pays mercredi 10 avril.

Haití Libre


Presidente de Haití viaja a Panamá para Foro Global de Negocios

El presidente de Haití, Jovenel Moise, viajó hoy a Panamá, para participar en la tercera edición del Foro Global de Negocios sobre Latinoamérica.

El mandatario ofrecerá una conferencia acerca del tema central, Próximos centros, nuevas regiones, según anunció en su cuenta en la red social Facebook.

Durante la cita se reunirán este martes y miércoles, líderes gubernamentales y empresariales de Latinoamérica y el golfo Arábigo-Pérsico, y los delegados explorarán las perspectivas para la expansión de la cooperación económica y la formación de nuevas alianzas entre las dos regiones.

Prensa Latina


VOLVER