Haití: el presidente se reúne con representantes en el Parlamento

10

Jovenel Moïse rencontre ce lundi des représentants de l’Accord de Marriott et de l’Accord de Kinam

Ce lundi matin 16 décembre au Palais national, le président de la République va rencontrer Germeil Castel, coordonnateur du Comité de suivi de l’Accord de Marriott. Il en fera de même avec l’ingénieur Déjean Bélizaire président du comité de suivi de l’accord de Kinam. Si les signataires de Marriott veulent un nouveau gouvernement et le départ du président de la république, ceux de Kinam ne réclament que la nomination d’un nouveau gouvernement avec le maintien du chef de l’Etat en poste.

Ces rencontres décidées selon un timing choisi par le chef de l’Etat interviennent alors que le président Jovenel Moïse a repris le contrôle de la situation sur plusieurs points et que le peyi lòk semble être déjà un souvenir. Ce n’est plus l’opposition qui dicte ses conditions mais le président qui veut rencontrer les signataires de deux accords aux buts opposés.

Même s’il a été invité personnellement, Germeil Castel ne compte pas rencontrer seul le chef de l’Etat. Il se fera accompagné de quatre autres membres du Comité de suivi de l’Accord de Marriott. M. Castel a confié dimanche au Nouvelliste qu’il va simplement présenter l’Accord de Marriott au chef de l’Etat.

« Nous ne sommes pas des signataires de l’Accord de Marriott ni des responsables de partis politiques. Nous allons simplement informer le chef de l’Etat du contenu de l’Accord de Marriott et lui soumettre le document comme cela était prévu depuis longtemps dans notre agenda », a fait savoir au Nouvelliste dimanche après-midi Germeil Castel dans un entretien téléphonique.

Une façon pour Germeil Castel de souligner que lui et ses collègues ne pourront rien décider avec le chef de l’Etat ni modifier l’Accord de Marriott. Cependant, Germeil Castel et ses collègues du Comité de suivi de l’Accord de Marriott peuvent toujours transmettre les messages de Jovenel Moïse aux signataires de l’Accord de Marriott. « Nous allons servir de messagers, on ne peut pas aller au-delà de cela », a-t-il dit.

Le coordonnateur du Comité de suivi de l’Accord de Marriott a confié au Nouvelliste qu’il a répondu positivement à l’invitation du président de la République. Mais, « je ne serai pas seul à la rencontre au Palais national avec le président. Quatre aux membres du Comité de suivi de l’Accord de Marriott vont m’accompagner. Il s’agit de Sophia Lauréus, Carole Démesmin, Joseph Joël Louis et Domingue Orgela

Germeil Castel a souligné qu’il a déjà fait savoir au directeur du cabinet du président, Nahomme Dorvil, qu’il ne sera pas seul. « Mais il ne m’a pas encore répondu », a-t-il dit à moins de 24 heures de la rencontre.

Il a souligné qu’en réunissant les principaux groupes politiques du pays autour d’un accord commun sur une solution de sortie de crise, la Passerelle a réussi sa mission.

Toujours ce lundi 16 décembre dans l’après-midi, le chef de l’Etat rencontrera les signataires de l’Accord de Kinam. L’ancien sénateur Déjean Bélizaire, président du Comité de l’Accord de Kinam, a confirmé au journal que lui et des membres du comité seront présents à la rencontre programmée à 3 heures de l’après-midi au palais national avec le président.

Dans les deux correspondances, le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Nahomme Dorvil, a précisé que « cette démarche s’inscrit dans une perspective de trouver une solution pacifique et responsable à la crise qui secoue le pays depuis plusieurs mois… »

Dans l’accord de Marriott, les principaux regroupements politiques signataires du document exigent la démission du président de la République sans conditions, son remplacement par un juge de la Cour de cassation, la formation d’un gouvernement de transition, entre autres.

L’accord de Kinam veut aussi la formation d’un nouveau gouvernement avec le choix d’un Premier ministre de consensus, mais est contre la démission du chef de l’Etat avant la fin de son mandat.

Le Nouvelliste

Más notas sobre el tema