Haití: el presidente Moise se reunió con Luis Almagro para discutir la crisis que atraviesa el país

42

El presidente de Haití trata sobre la situación de su país con el secretario de la OEA

El presidente de Haití, Jovenel Moïse, se reunió con el secretario General de la Organización de Estados Americanos (OEA), Luis Almagro, con quien trató la situación sociopolítica de su país y otros temas.

La información fue publicada por Moïse y Almagro en sus cuentas de Twitter.

“Acabo de tener una audiencia privada en el Palacio Nacional con el Secretario General de la Organización de Estados Americanos (OEA), Sr. Luis Almagro, sobre la situación sociopolítica en Haití y los desafíos relacionados con el continente americano”, tuiteó Moïse en francés.

Mientras que Almagro, en el mismo idioma, agradeció al presidente haitiano la cálida bienvenida. ”Apreciamos mucho la hospitalidad de Haití. Reconocemos en su pueblo valores fundamentales de libertad e igualdad. Un país con una historia única en el mundo”.

Listin Diario


OEA – Haïti : Luis Almagro et Jovenel Moïse s’échangent de belles promesses…

Le Président de la République d’Haïti, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, a accordé une audience à Monsieur Luis Leonardo Almagro Lemes, Secrétaire général de l’Organisation des États américains, qui visite Haïti du 6 au 7 janvier pour s’enquérir de la situation qui prévaut sur le terrain ; pour apporter le soutien de l’organisation hémisphérique, dont Haïti est un membre fondateur, aux institutions nationales ; et encourager les acteurs Haïtiens à privilégier le dialogue comme moyen indispensable pour répondre aux aspirations légitimes du Peuple Haïtien.

Au cours de la rencontre bilatérale, le Président et Secrétaire général Almagro ont discuté de la situation politique en Haïti et de ses conséquences, notamment ses aspects humanitaire, économique et sociale. Pour sa part, le Président de la République a mis l’accent sur
1) sa détermination à poursuivre ses efforts inlassables pour former un Gouvernement d’union nationale ; et
2) pour négocier une formule inclusive qui permet, enfin, à Haïti de trouver une issue définitive et pérenne à la crise structurelle qui secoue le pays pratiquement depuis le lendemain de son Indépendance, il y a 216 ans.

Pour sa part, Secrétaire général Almagro a souligné l’intention de l’OEA d’accompagner les acteurs Haïtiens dans leur quête pour un accord politique inclusif pour former un gouvernement d’union nationale ; pour poursuivre le programme de renforcement des institutions nationales de lutte contre la corruption appuyé par l’OEA ; pour intercéder auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux d’Haïti, dont les institutions de Bretton Woods, pour débourser la Facilité élargie de $229 millions de dollars négociée avec le FMI l’année dernière, ainsi que pour répondre aux défis humanitaires qui ont été aggravés par la crise politique soutenue, tout en poursuivant la coopération agissante en appui à la politique nationale de développement, qui demeure indispensable pour attirer des investissements directs, créer la richesse et des emplois, et favoriser la stabilité et la paix sociale.

Aussi, le Président de la République a fait part au Secrétaire général Almagro de son souhait, lors de la présidence Haïtienne du Conseil permanent de l’OEA, du 1er avril au 30 juin, de concentrer sur trois (3) thèmes importants :
1) Renforcer le dialogue politique entre les pays membres ;
2) Améliorer l’approche régionale d’adaptation, de mitigation et de résilience aux changements climatiques ; et, dans le même ordre d’idées,
3) Dans le même ordre idée, promouvoir davantage la coopération régionale dans le domaine connexe de l’accès aux sources d’énergie propres.

Rezo Nodwes


VOLVER

 

Más notas sobre el tema