Haití: se inicia la reapertura de clases pese al coronavirus

116

Las escuelas reabrieron sus puertas este lunes en Haití, después de casi cinco meses de cierre por la pandemia, usando mascarillas y siguiendo los protocolos para evitar la propagación de la COVID-19.

La reapertura es parcial y solo concierne a los alumnos de cursos que se preparan para los exámenes para pasar de ciclo, como el noveno grado de educación básica, el cuarto de secundaria y el terminal, el último antes del acceso a la universidad.

El resto de cursos se reincorporarán a partir del próximo lunes, para terminar el curso 2019-2020, que concluye en octubre. Debido a que la reapertura es parcial, este lunes no había muchos estudiantes en las calles del área metropolitana de la capital, y muy pocos de ellos llevaban mascarillas por las calles, aunque sí se las ponían dentro de los recintos educativos.

HOY


La Fondation Zanmi Timoun déplore l’absence d’un plan sanitaire réel et efficace, à l’occasion de la réouverture des classes en Haïti

La Fondation Zanmi Timoun déplore l’absence d’un plan sanitaire réel et efficace, dans les établissements scolaires publics et privés, pour faire face au Covid-19 (le nouveau coronavirus), à l’occasion de la réouverture le lundi 10 août 2020, des classes, suspendues depuis le vendredi 20 mars 2020 (au lendemain de la confirmation officielle des 2 premiers cas d’infection au Covid-19) en Haïti.

« Aucun travail de réaménagement n’a été effectué dans les écoles publiques, tenant compte des mesures de distance physique et de lavage des mains, qui ne sont pas au rendez-vous », constate-t-elle, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Zanmi Timoun appelle les autorités à prendre les mesures nécessaires, pour créer une pleine confiance chez les parents, en protégeant les élèves contre toute éventuelle propagation du nouveau coronavirus dans les rues et dans les enceintes mêmes des établissements scolaires.

Certains pays, qui ont rapidement levé l’état d’urgence sanitaire, ont dû suspendre, à nouveau, les activités de grande affluence de personnes, à cause d’une nouvelle vague de propagation du virus de Covid-19, rappelle Zanmi Timoun, soulignant combien la population exposée n’est pas totalement sensibilisée sur le territoire national.

« La majorité des salles de classes sont coincées. Il n’y a pas réellement de blocs sanitaires adéquats pour les élèves et le personnel enseignant, qui sont obligés de faire leurs besoins physiologiques à même le sol ».

Au total, 7, 634 cas d’infection au Covid-19, dont 183 personnes décédées de la maladie, ont été enregistrés, du jeudi 19 mars 2020 au samedi 8 août 2020, selon les autorités sanitaires.

Alterpresse

Más notas sobre el tema