Haití es el único país de la región que aún no comenzó a vacunar

713

Haití, el país que aún no comenzó a vacunar contra el coronavirus

Haití es el único país de occidente que aún no comenzó a vacunar a su población contra el coronavirus. Según información oficial, el país caribeño rechazó en un primer momento las dosis de AstraZeneca asignadas a través del mecanismo Covax por temor a efectos secundarios y otras contraindicaciones.

Si bien Haití figuraba entre los 92 países de ingresos medios y bajos que recibieron dosis a través de la iniciativa Covax, la entrega nunca se concretó por el rechazo en un primer momento de las autoridades.

“Haití no rechazó la oferta de vacunas del mecanismo Covax”, aclaró el director general del Ministerio de Salud de Haití, Laure Adrien, en declaraciones a la agencia Bloomberg. “Todo lo que pedimos fue que cambiaran la vacuna que nos estaban ofreciendo”.

El país de 11.3 millones de habitantes reportó hasta ahora 15.435 contagios y 325 muertes por covid.

Adrien aseguró que no está claro qué vacunas podría recibir primero, si las dosis del mecanismo global Covax o aquellas ofrecidas a la región por el presidente de Estados Unidos, Joe Biden.

También argumentó que hay un lado positivo en la llegada tardía de las dosis ya que muchos haitianos la habrían rechazado por la sensación generalizada de desconfianza que se había instalado.

“No creo que este inicio tardío del programa de vacunación tenga ningún impacto en la recuperación”, dijo Adrien. “Si hubiéramos empezado antes y hubiéramos fracasado en nuestro programa de vacunación, habría sido lo mismo que si empezamos ahora y nuestro programa es exitoso”, agregó para justificarse.

Página 12


Le Japon octroie 2 millions USD à l’UNICEF pour renforcer la chaîne du froid pour la vaccination contre la COVID-19 en Haïti

Le gouvernement du Japon a octroyé à l’UNICEF 2 millions de dollars US équivalant à 218 millions de yens japonais dans le cadre d’une aide d’urgence pour l’amélioration de la chaîne du froid en Haïti, un pays affecté à nouveau par la COVID-19, A APPRIS HPN dans un communiqué transmis à la rédaction ce mercredi 9 juin 2021. Lire intégralement le communiqué ci-dessous.

En mai, le gouvernement d’Haïti a soumis à GAVI les documents requis pour dérouler la vaccination contre le COVID-19 dans le pays. Les premières 130 000 doses du vaccin Astra Zeneca sont attendues en Haïti au courant du mois de juin. L’appui du Japon servira à renforcer la chaîne du froid pour un meilleur stockage des vaccins.

« Afin que chaque haïtienne et haïtien ait un accès équitable aux vaccins contre la pandémie de COVID-19, le Japon travaille aux côtés du Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) et de l’UNICEF, pour renforcer la chaîne du froid et apporter une vaccination de qualité aux communautés les plus vulnérables », a déclaré M. MIZUNO Mitsuaki, Ambassadeur du Japon en Haïti.

L’appui du Japon au Gouvernement d’Haïti rentre dans le cadre d’une assistance globale d’une valeur de 39 millions de dollars US – équivalant à 4,2 milliards de yens japonais-, à 31 pays d’Amérique latine,t des Caraïbes et d’Afrique pour l’acquisition d’équipements de chaîne du froid, y compris des équipements médicaux tels que des installations de stockage frigorifique et de transport. En guise de « dernière ligne droite », ce soutien vise à assurer la vaccination dans chaque pays, par l’intermédiaire des Nations Unies Fonds pour l’enfance (UNICEF).

« La pandémie de COVID-19 a affecté négativement les enfants et les femmes les plus vulnérables, en obstruant l’accès à l’éducation et autres services sociaux de base. Grace à cette donation du Japon, l’UNICEF continuera à optimiser la chaîne du froid pour améliorer la vaccination contre la COVID-19, notamment dans les communes les plus reculées d’Haïti, pour un retour à la normale », a dit Bruno Maes, Représentant de l’UNICEF en Haïti.

Actuellement, assurer un accès équitable à l’échelle mondiale, y compris dans les pays en développement, et accélérer la vaccination est le défi commun de la communauté internationale vers l’objectif de contenir le COVID-19. Le Japon a contribué à la formulation de la Facilité COVAX, un mécanisme international pour l’achat de vaccins, et a déjà apporté une contribution financière de 200 millions de dollars US au total. De plus, M. SUGA Yoshihide, Premier ministre du Japon, vient d’annoncer une contribution additionnelle à ce mécanisme pour un montant de 800 millions de dollars US, à l’occasion du Sommet sur la garantie de marché COVAX de Gavi qui s’est tenu le 2 juin. L’aide d’urgence du Japon vise à fournir des vaccins à chaque personne partout dans les pays en développement, ce qui complétera les efforts de la Facilité COVAX.

En se basant sur son expérience dans la création de réseaux d’approvisionnement médical qui atteignent tous les coins des pays en développement, le Japon continuera d’étendre son soutien au déploiement de vaccins pour chaque personne dans le monde en vue de contenir la COVID-19 le plus rapidement possible.

HPN


VOLVER

Más notas sobre el tema