Al menos ocho personas murieron en tiroteo y se registraron 57 homicidios en junio

817

Tiroteo deja al menos ocho fallecidos en Haití

Al menos ocho personas fallecieron en Haití durante un tiroteo que se produjo en la salida sur de la capital según informó este martes el presidente de la Asociación de Propietarios y Conductores de Haití, Mehu Changeux.

Según informó el titular un autobús fue baleado al atravesar Martissant, un barrio pobre de Puerto Príncipe, donde varios bandas armadas habían desatado un enfrentamiento.

“Los heridos están siendo atendidos en un hospital en la intersección” y se reporta en estado grave al menos cinco ciudadanos, explicó.

La región de Martissant une la capital haitiana, por el sur, con cuatro departamentos nacionales por lo que forma parte de las comunicaciones principales de Haití.

Sin embargo, está tomada por pandillas desde junio de 2021 cuando la ola de violencia en el país provocó que más de 20.000 personas se desplazaran.

Episodios como estos sucedieron en mayo y diciembre pasados, unidos a los sucesivos secuestros que señalan al país actualmente como uno de los más peligrosos para los turistas.

Según el el Centro Haitiano de Análisis e Investigación en Derechos Humanos (Cardh), entre abril y junio del año en curso 326 personas fueron secuestradas en las calles del país.

teleSUR


Criminalité : Près d’une soixantaine d’assassinats par balles et armes blanches, du 1er au 30 juin 2022, en Haïti, selon l’Ocnh

Par Emmanuel Marino Bruno

L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh) a recensé, du 1er au 30 juin 2022, environ 57 cas de personnes tuées par armes à feu ou armes blanches, dans un rapport dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Parmi ces victimes, il y a au moins quatre (4) policiers nationaux.

La grande majorité de ces cas d’homicide ont été enregistrés dans le département de l’Ouest, plus particulièrement dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, par des individus circulant à bord de motocyclettes, précise l’Ocnh, déplorant la montée vertigineuse du niveau de terreur et de criminalité en Haïti, ces derniers temps.

« Les pôles stratégiques du grand Nord et du grand Sud du pays, en matière de sécurité, sont occupés par des gangs armés. Quasiment toutes les grandes villes sont en proie au phénomène de gangstérisation. Ces individus sans foi ni loi continuent à mettre en déroute l’État haïtien ».

Le samedi 4 juin 2022, deux (2) personnes ont été assassinées par balles à Bon Repos, dans la commune de la Croix des Bouquets (nord-est), par des individus armés, circulant à bord d’un véhicule sans plaque.

Le jeudi 2 juin 2022, trois personnes ont été tuées par balles par des individus armés, qui circulaient à bord d’une moto, à Gérald Bataille (vers le nord-est de la capitale, Port-au-Prince).

L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti recommande aux autorités étatiques d’adopter des mesures de sécurité urgentes, sur tout le territoire national, surtout dans les grandes villes d’Haïti, où l’insécurité fait davantage rage, pour permettre à la population de vaquer librement à ses occupations en toute quiétude.

L’Ocnh appelle à doter la Police nationale d’Haïti (Pnh) de moyens adéquats, pour mener à bien sa mission, selon les prescrits de la loi, et à augmenter et renforcer les contrôles de routine sur les véhicules, spécialement les motocyclettes dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

L’organisme de droits humains encourage également l’État à promouvoir des actions de lutte contre la violence communautaire.

AlterPresse

Más notas sobre el tema