Crisis en Haití | Gobiernos de Dominicana y EEUU llaman a sus ciudadanos a abandonar el país

724

Autoridades RD llaman a dominicanos en Haití regresen a su país

Por José Acosta

El viceministro del Ministerio de Relaciones Exteriores (Mirex), Jatzel Román, reiteró este jueves un llamado a los dominicanos que se encuentran en Haití a que abandonen ese territorio lo antes posible e informó que el gobierno está brindado todas las facilidades para todo aquel criollo que quiera regresar a República Dominicana.

“Quiénes necesiten cualquier tipo de orientación para salir del país, quién necesite cualquier tipo de apoyo para salir de ese país, puede contactar a la cancillería a la dirección de Protección a Nacionales, en ese orden, pero también desde luego quien quiera hacerlo por su propia vía”, expresó Román.

Dijo que no se puede garantizar la integridad física de ningún ciudadano en Haití y por eso la recomendación es que salgan de dicha nación.

“La República Dominicana hace tiempo ha advertido a los ciudadanos, que se abstengan de viajar a Haití salvo sea por razones virales y fundamentales”, agregó el funcionario.

Roberto Cavada


Gobierno Estados Unidos pide a sus ciudadanos que abandonen Haití

Por Jhonny Trinidad

Estados Unidos recomendó a sus ciudadanos en Haití que abandonen ese país, debido a los riesgos por la creciente escasez de combustible y el deterioro de la seguridad.

“La persistente inseguridad y la creciente escasez de combustible están obstruyendo la capacidad de los ciudadanos estadounidenses para encontrar transporte hacia y desde la embajada y los aeropuertos del país”, indica la embajada estadounidense en la capital haitiana.

Explicó que los problemas generados por la situación de los derivados del petróleo, que a su juicio tiene un componente global, privan a los haitianos “de lo mínimo indispensable”.

“El gobierno de los Estados Unidos tiene una capacidad extremadamente limitada para proporcionar servicios de emergencia a los ciudadanos estadounidenses en Haití y no puede proporcionar servicios de transporte”, señaló.

Recordó que Haití tiene el nivel más alto de aviso de viaje, refiriéndose al grado número 4, por secuestro, delincuencia y disturbios civiles.

Agregó que la policía haitiana carece, generalmente, de los recursos para responder de manera efectiva a las solicitudes de asistencia”.

Indicó que «los ciudadanos estadounidenses deben considerar cuidadosamente los riesgos de viajar o permanecer en Haití a la luz del deterioro de la situación de seguridad y los desafíos de infraestructura”.

«Esos problemas pueden limitar el acceso a servicios esenciales, en caso de emergencia, incluido el acceso a bancos, transferencias de dinero, atención médica urgente, Internet y telecomunicaciones, y opciones de transporte público y privado», abundó.

Al Momento


29 septembre:  des milliers de personnes dans les rues de plusieurs villes du pays contre le gouvernement/Un mort

Par Daniel Zéphyr

À Carrefour, depuis le lundi 26 septembre 2022, les habitants foulent le macadam pour dire non à l’augmentation des prix des produits pétroliers et demander le départ du Premier Ministre Ariel Henry. Les habitants ont longé la route nationale #1 passant par le centre sportif de carrefour, Diquini pour atteindre Thor.

Les manifestants qui crachaient leur colère ont lancé des propos hostiles à l’égard du Premier Ministre Ariel Henry tout en pointant du doigt sa gestion jugée scabreuse. « Le gaz se vend à des prix exhortants actuellement. C’est le résultat de la gestion innommable de Ariel Henry », a lancé un des manifestants.

Selon ce que rapporte des témoins, un jeune homme a été tué alors qu’il protégeait sa barricade non loin du centre sportif de carrefour. Un citoyen de la commune est pointé du doigt par les manifestants.

Dans la région métropolitaine ce jeudi, des milliers de manifestants ont arpenté les grands axes de la capitale pour dire non à l’augmentation des prix des produits pétroliers et demander la démission de Ariel Henry. Un climat de tension y régnait alors qu’une timide reprise des activités était constatée dans la matinée.

Des barricades ont été érigées et des pneus enflammés ont été dressés sur l’autoroute de Delmas. Des tirs sporadiques retentissaient. Les entreprises qui commençaient à rouvrir leurs portes ont vite fait de fermer. Le petit commerce a rapidement déserté le trottoir.

Ces milliers de manifestants réunis à Kafou Rezistans ont arpenté l’autoroute de Delmas, longeant la commune de Pétion-Ville.

De là, les manifestants s’en sont violemment pris à l’ancienne directrice générale du service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS) Magalie Habitant.

Elle a été prise à partie pour avoir travaillé aux côtés de Jovenel Moïse. Magalie Habitant a été rouée de coups par les manifestants. Elle a essuyé des jets de pierre et a même été blessée dans la foulée. Elle a été sauvée de justesse. Elle a du prendre ses Jambes à son coup pour atteindre une motocyclette qui l’attendait. Elle a chuté à plusieurs reprises avant de monter à l’arrière de son chauffeur.

Auc Gonaïves, pour une nouvelle fois, des membres de la population gonaïvienne sous la direction de Wilfort Ferdinand dit Ti Will, un ancien rebel anti-aristide, ont gagné les rues ce jeudi pour continuer à exiger le départ du PM Ariel Henry. Les manifestants ont parcouru plusieurs rues de la cité de l’indépendance où les activités ont timidement repris leur fonctionnement. Dans la nuit du 28 au 29 septembre 2022, des individus non identifiés ont pillé un container servant de dépôt à l’Organisation de la plaine des Gonaïves où étaient stockés des panneaux solaires entre autres matériels destinés à l’alimentation des pompes.

A Miragoane, à l’appel de la branche départementale des Nippes de la plateforme Pitit Dessalines, une manifestation de rue s’est déroulée ce jeudi 29 septembre dans la cité de Fernand Hibbert pour dénoncer la cherté de la vie et l’augmentation des prix des produits pétroliers. Munis de pancartes et accompagnés d’une bande à pied, les manifestants ont débuté leur course au Carrefour Lacroix, puis ont pris la direction de Carrefour Desruisseaux, après avoir été empêchés de se rendre au centre-ville par les forces de l’ordre.

A Jérémie, des habitants ont aussi manifesté contre la vie chèreté de la vie, l’augmentation des prix des produits pétroliers et aussi contre le pouvoir en place.

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue pour ce vendredi 30 septembre.

Gazette Haiti

Más notas sobre el tema