Delegación de Caricom recorrió Haití y ofreció apoyo para afrontar la crisis

1.064

Caricom promete apoyo al pueblo de Haití

El primer ministro de Jamaica, Andrew Holness, reiteró ayer el apoyo de la Comunidad del Caribe (Caricom) al pueblo haitiano, al término de un encuentro con su homólogo, Ariel Henry, confirmó la Oficina del Gobierno.

En el encuentro el gobernante jamaicano aseguró su voluntad de seguir trabajando por el retorno de la democracia en Haití, mientras que Henry subrayó la urgencia de acciones concretas para restablecer un entorno seguro en el país.

Esta es la principal preocupación del Gobierno y una condición esencial para la organización de las elecciones, indicó el mensaje la oficina gubernamental.

La delegación de Caricom también tiene previsto reunirse con líderes políticos y de la sociedad civil sobre los desafíos de la seguridad nacional ante el poderío de las pandillas.

Sin embargo, el bloque regional aún no llega a un acuerdo sobre el despliegue de tropas solicitado por las autoridades de Puerto Príncipe para contener a los grupos armados, responsables de más de dos mil asesinatos, un millar de secuestros y 155 mil desplazamientos forzados solo en 2022.

Sobre este particular, el ministro de Relaciones Exteriores y Asuntos de Caricom, Amery Browne, declaró tras la conferencia de jefes de Gobierno de la región, que el tema es prematuro, al tiempo que insistió en que la solución de la crisis debe ser liderada por Haití.

Prensa Latina


Caricom-Haïti-Crise : L’urgence de la sécurité

L’urgence de la sécurité nationale et la nécessité de protéger la population haïtienne des gangs qui sèment la terreur en Haïti est la préoccupation partagée par l’ensemble des acteurs ayant rencontré une délégation de la Communauté de la Caraïbe (Caricom), en mission à Port-au-Prince le 27 février 2023.

Il s’agit du « thème commun exprimé par chaque groupe », déclare le premier ministre jamaïcain Andrew Holness, dans un communiqué émis dans la soirée, à son retour à Kingston, à l’issue d’une journée d’échanges à la capitale haïtienne, rapporte la presse jamaïcaine consultée par AlterPresse.

« Cela sous-tend un appel à la démocratie organique (et) au renforcement des institutions », ajoute-t-il.

Holness a dirigé cette mission spéciale, composée de représentants des Bahamas, de Trinidad and Tobago et du secrétariat de la Caricom, afin d’évaluer la situation de crise en Haïti.

Arrivée tôt dans la matinée en Haïti, la délégation a rencontré les membres du Haut Conseil de transition, le premier ministre de facto Ariel Henry accompagné des membres du gouvernement, et des dirigeants de l’Accord de Montana.

Elle a écouté également des responsables de partis politiques, des groupes de la société civile, le secteur privé et des entités religieuses, avant de laisser le pays en fin d’après-midi.

Voir Haïti tenir sa promesse

« La Caricom est soucieuse de jouer un rôle dans le rétablissement de la stabilité en Haïti et sera un ardent défenseur du soutien à Haïti, ainsi qu’un facilitateur du processus de recherche de consensus. Nous exprimons notre solidarité avec nos frères et sœurs haïtiens non seulement en paroles, mais en actions », a encore déclaré Holness.

« Nous voulons voir Haïti tenir sa promesse en tant que première nation noire libre et nous nous engageons à travailler avec Haïti pour trouver une voie vers une résolution », promet-il.

Rétablissement d’un environnement sécuritaire

« Lors de sa fructueuse rencontre avec la délégation de la Caricom, le premier ministre, Dr Ariel Henry, a fait valoir l’urgence que des actions concrètes soient menées pour le rétablissement d’un environnement sécuritaire », a pour sa part tweeté le chef de gouvernement d’Haïti.

« Ce qui constitue la préoccupation première du gouvernement et une condition essentielle pour l’organisation des élections », insiste-t-il.

Les parties prenantes « ont salué cette mission spéciale et se disent rassurées que la Caricom soit à l’écoute et explore les moyens d’apporter son soutien à la stabilité politique et à la sécurité en Haïti », lit-on dans le communiqué officiel jamaïcain.

La décision d’envoyer la mission de la Caricom en Haïti a été prise lors de la 44e réunion ordinaire des chefs de gouvernement de la Caricom, qui s’est tenue du mercredi 15 au vendredi 17 février 2023, à Nassau, dans l’archipel des Bahamas.

Y ont été explorés des moyens, qui permettraient à la région des Caraïbes de continuer d’aider le peuple haïtien sur les plans politique, sécuritaire et humanitaire

Le premier ministre canadien Justin Trudeau, à titre d’invité spécial, ainsi que Ariel Henry, ont pris part à cette réunion.

Trudeau applaudit

Trudeau applaudit le rôle de la Caricom, « dans ses efforts pour faciliter un dialogue politique inclusif » en Haïti, indique un communiqué officiel canadien.

Justin Trudeau, qui s’est entretenu le dimanche 26 février 2023, avec son homologue jamaïcain, a aussi insisté sur l’importance de renforcer les capacités de la Police nationale d’Haïti (Pnh) pour apporter de la stabilité à ce pays.

Lors des échanges, Trudeau et Holness ont souligné la nécessité de continuer à soutenir une solution, dirigée par Haïti, à la crise que le pays affronte.

Ils estiment important de mobiliser un large éventail de parties prenantes haïtiennes, afin de mieux cerner les besoins du peuple haïtien et de déterminer la meilleure façon de lui venir en aide.

Haïti fait actuellement face à un climat de terreur sans précédent, instauré en toute impunité par les gangs armés, qui tuent, kidnappent, violent et volent, dans un contexte de mésentente politique entre différents protagonistes de la crise.

Alter Presse

Más notas sobre el tema