Haití | El Consejo de Transición designó presidente provisional y primer ministro

641

Consejo de Transición haitiano elige el presidente provisional

El flamante Consejo de Transición haitiano, creado tras la dimisión del primer ministro, eligió este martes al político Edgard Leblanc Fils para presidir el organismo, según trascendió desde la propia capital del país caribeño.

El anuncio se hizo durante una ceremonia oficial retransmitida en directo por televisión, en la cual se precisó que Leblanc Fils desempeñará un papel de coordinación en el seno del Consejo, que fue investido la semana pasada.

El nuevo consejo de transición en Haití, que asumió la jefatura del Estado tras la dimisión del también provisional primer ministro del país caribeño, Ariel Henry, se instaló hace apenas unos cinco días.

La elección se llevó a cabo en presencia de representantes de los actores del acuerdo político que permitió el establecimiento de este consejo de transición.

Los nueve miembros del consejo presidencial transitorio —siete con derecho a voto y dos observadores— juraron su cargo y fueron investidos el jueves pasado. En su composición, representan a los principales partidos políticos, a la sociedad civil y al sector privado.

Leblanc es miembro del Colectivo de los Partidos Políticos del 30 de enero, una alianza que se oponía al entonces primer ministro Ariel Henry.

Haití ha sufrido una explosión de violencia desde finales de febrero, cuando pandillas se aliaron para atacar comisarías, prisiones, oficinas públicas y el aeropuerto de Puerto Príncipe, en un pulso contra Henry.

El dirigente, líder no electo del país desde el asesinato en 2021 del presidente Jovenel Moise, oficializó la semana pasada su renuncia anunciada en marzo bajo la presión de la comunidad internacional.

Telesur


Crise : Edgard Leblanc Fils désigné coordonnateur du Conseil présidentiel de transition en Haïti

Le représentant du Collectif des partis politiques du 30 janvier 2023, l’ingénieur Edgard Leblanc Fils (ancien président du sénat de 1995 à 2000) [1], 69 ans, vient d’être désigné par consensus majoritaire, ce mardi 30 avril 2024, président (coordonnateur des actions du Conseil) du Conseil présidentiel de transition (Cpt), a constaté l’agence en ligne AlterPresse.

Au lieu d’un vote formel, il y a eu une entente trouvée entre les 7 membres votants du Cpt, informe à la presse Frinel Joseph, l’un des 2 membres non votants avec l’ingénieure agronome Régine Abraham (les 2 jouant le rôle d’observateur et d’observatrice dans les réunions du Conseil présidentiel de transition).

« Au cours des discussions de ce matin (mardi 30 avril 2024) avec les 7 membres votants de ce Conseil, une majorité a été dégagée et une entente a été trouvée pour qu’Edgard Leblanc Fils soit élu président du Cpt », explique Frinel Joseph, lors d’une cérémonie officielle retransmise en direct.

Cette majorité est composée d’Edgard Leblanc Fils (Collectif des partis politiques du 30 janvier 2023), Smith Augustin (de la plateforme Résistance démocratique/Engagés pour le développement / Red-Ede et le regroupement politique Compromis historique), Louis Gérald Gilles (accord du 21 décembre 2022), Emmanuel Vertilaire (parti politique Pitit Desalin).

« Cet accord n’engage uniquement que cette majorité », tient à préciser Frinel Joseph.

Le vote, qui était prévu pour l’élection d’un président/coordonnateur des actions au Cpt, en présence de la presse et des représentants des secteurs signataires de l’accord politique du 3 avril 2024 portant création du Cpt, a été abandonné au profit de cette entente.

Cette entente fait suite à l’installation des 9 membres du Cpt, le jeudi 25 avril 2024, effectuée au Palais national, dans un contexte de multiplication de terreur et de violences des gangs armés, qui occupent environ 90% de la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Fritz Bélizaire, nouveau premier ministre de transition

Dans une note parvenue au bureau électoral, composé de Frinel Joseph et de Régime Abraham du groupe de la société civile, cette majorité a proposé un premier ministre répondant au nom de Fritz Bélizaire, rapporte Frinel Joseph.

Fritz Bélizaire fut un ancien ministre de la jeunesse et des sports sous la présidence de René Préval en 2007.

La cohésion des actions au sein du Cpt est essentielle, selon le nouveau coordonnateur du Conseil présidentiel de transition

Le plus important. c’est est la cohésion au sein du Cpt, la recherche de consensus et de négociation permettant de prendre des décisions dans l’intérệt d’Haïti, notamment sur les questions de sécurité, estime Edgard Leblanc Fils, qui affirme jouer plutôt le role de coordonnateur des actions du Conseil présidentiel de transition.

Tout en déplorant les souffrances des milliers de victimes des actes de criminalité, Leblanc réitère la volonté du Cpt à travailler pour changer la situation.

Cette entente du mardi 30 avril 2024 serait le résultat d’un consensus, d’une concession. « C’est un exercice montrant que nous pouvons obtenir des résultats », déclare-t-il, reconnaissant le long temps, pris depuis l’installation officielle du jeudi 25 avril 2024, avant le choix d’un coordonnateur des actions au Cpt.

Le Conseil présidentiel de transition prendra les dispositions appropriées pour rétablir la sécurité sur le territoire d’Haïti, promet Edgard Leblanc Fils, rappelant, das cette optique, la [tenue d’une rencontre, le lundi 29 avril 2024, entre le Cpt, la Police nationale d’Haïti (Pnh) et les Forces armées d’Haïti (Fad’h).

Bref survol historique des 9 membres du Conseil présidentiel de transition

Les membres du Conseil présidentiel de transition sont Smith Augustin, Louis Gérald Gilles, Fritz Alphonse Jean, Edgard Leblanc Fils, Laurent Saint-Cyr, Emmanuel Vertilaire et Leslie Voltaire, qui ont droit de vote dans les discussions dudit Conseil ainsi que Régine Abraham et Frinel Joseph qui jouent le rôle d’observatrice et d’observateur.

Le Cpt possède un mandat de 22 mois, qui devrait déboucher sur la prise de fonction de dirigeants élus le 7 février 2026.

Un large accord politique, conclu le mercredi 3 avril 2024, est à la base de cette évolution de la situation politique en Haïti.

Les parties prenantes au Conseil présidentiel de transition sont : le Collectif des partis politiques du 30 janvier 2023, l’Organisation politique Fanmi Lavalas, le parti politique Pitit Desalin, la plateforme Résistance démocratique/Engagés pour le développement (Red/Ede) et le regroupement politique Compromis historique, Accord du 30 août 2021 dit Accord de Montana, les associations patronales et regroupements d’hommes et de femmes d’affaires haïtiens, Accord du 21 décembre 2022 (coalition gouvernementale sortante), le Groupe de la Société civile et le Rassemblement pour une entente nationale (Ren)/Inter-Foi.

Les 9 membres du Conseil ont reconnu combien ils auront à faire face à d’immenses défis, selon les propos exprimés, lors de la deuxième partie de la cérémonie de leur installation, déroulée le jeudi 25 avril 2024 à la Villa d’Accueil, après la première partie au Palais national

« Aujourd’hui ne marque que le premier jour du travail nécessaire pour rétablir l’ordre, la discipline, la paix et les conditions favorables à la création de richesses dans ce pays meurtri », a alors souligné Régine Abraham, au nom des 9 membres du Conseil présidentiel de transition.

Más notas sobre el tema