Autoridades informan que se restablecen los vuelos comerciales en el aeropuerto de Puerto Príncipe

602

Reestablecen operaciones comerciales en aeropuerto de Haití

Las autoridades aeroportuarias de Haití informaron de la reanudación el lunes de las operaciones comerciales en el aeropuerto Toussaint Louverture de Puerto Príncipe, después de permanecer más de tres meses cerrado a consecuencia de la situación política que vive el país caribeño.

Al aterrizar aeronaves de las compañías Amerijet y Sunrise se inauguraron los servicios en la principal terminal aéreo del país lo que marca la entrada a la normalidad en un aeropuerto donde se escenificaron combates e intercambios de disparos entre la policía y miembros de las bandas criminales armadas que todavía siembran el terror en Haití.

Antes de la reapertura se tomaron numerosas medidas de seguridad en las instalaciones aeroportuarias, entre ellas el refuerzo de la vigilancia en los accesos y la destrucción de varios centenares de casas de campo situadas en los alrededores que servían de escondites por bandas armadas.

La acción de las bandas armadas, que tomaron posiciones a principios de 2024 en el área estratégica del aeropuerto, llevó en marzo pasado a suspender la actividad de los vuelos comerciales, que sí se han mantenido operando en el aeropuerto de Cabo Haitiano, en el norte del país.

Haití está a la espera de la inminente llegada de los primeros efectivos de la misión multinacional de apoyo a la seguridad, liderada por Kenia que concurrirán con el objetivo de restablecer el orden en el país y batir al flagelo de violencia e inseguridad que representan las pandillas armadas.

TELESUR


Haïti-Criminalité : Promesses de reprise des vols commerciaux à l’aéroport international et à l’aérogare de Port-au-Prince

Des discussions sont engagées avec les compagnies aériennes autour des actions nécessaires à une reprise, efficace et dans les plus brefs délais, des opérations de vols commerciaux à l’aéroport international Toussaint Louverture et à l’aérogare Guy Malary de Port-au-Prince, annonce la Direction générale de l’Autorité aéroportuaire nationale (Aan), dans un communiqué en date du 8 mai 2024 dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Des dispositions ont été prises pour améliorer la sécurité aux abords et à l’intérieur des aéroports, en collaboration étroite avec la Police nationale d’Haïti (Pnh), les Forces armées d’Haïti (Fad’H) et les instances concernées, tente de rassurer l’Aan.

Une série d’événements malheureux ont gravement compromis la sécurité des installations et des employés de l’aéroport international de Port-au-Prince, rappelle l’Autorité aéroportuaire nationale, faisant référence aux assauts des bandits armés le jeudi 29 février 2024 contre différentes infrastructures dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Deux aéronefs ont été touchés par des projectiles lors de ces attaques armées, causant des dommages à plusieurs des bâtiments de l’aéroport international de Port-au-Prince, entrainant le ralentissement de plusieurs services essentiels, y compris la suspension des opérations de vol par les compagnies aériennes, déplore l’Aan.

Plusieurs vitres de l’aérogare Guy Malary à Port-au-Prince ont été brisées, le jeudi 29 février 2024, par des balles de bandits armés, qui opéraient à visière levée dans des zones limitrophes, selon les témoignages obtenus par l’agence en ligne AlterPresse.

Un fort vent de panique a alors régné à l’aérogare Guy Malary de Port-au-Prince, avec ces attaques de bandits armés non loin de la zone, avait informé à AlterPresse/ AlterRadio une source voulant garder l’anonymat.

Membres du personnel, voyageuses et et voyageurs ont dû s’abriter, se mettre à couvert, pour ne pas être victimes de balles perdues.

En raison de cette situation, plusieurs vols locaux et internationaux de compagnies aériennes ont été annulés, à l’aérogare Guy Malary et à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince.

Les vols internationaux et nationaux sont suspendus à l’aéroport international de Port-au-Prince, depuis ces attaques des gangs armés le 29 février 2024.

Environ 200 maisons ont été détruites dans le périmètre de l’aéroport international de Port-au-Prince, afin de le rendre conforme aux normes de sécurité internationale et permettre la reprise du trafic aérien, qui tarde encore.

ALTERPRESSE

Más notas sobre el tema