Presidente y oposición se vuelven a reunir para intentar fijar fecha de elecciones

Haïti – Politique : Le G6 boude l’invitation du Chef de l’État, pour la 3eme fois

Mardi, en vue de trouver la meilleure formule pour l’organisation des prochaines élections, le Président Michel Martelly a reçu séparément au Palais National pendant plus de 8h00, des membres de la « Coalition Nationale du Centre Démocratique » (CONACED) ; des membres de Religion pour la Paix et de la Conférence Episcopale ainsi que le Président du Sénat, Simon Dieusel Desras et 6 Sénateurs proche du pouvoir.

Pour la 3eme fois, les sénateurs de l’opposition membre du G6 [Jean-Baptiste Bien-Aimé (Nord-Est), Jean-Charles Moïse (Nord), Francky Exius (Sud), Westner Polycarpe (Nord), John Joël Joseph (Ouest) et Jean William Jeanty (Nippes)] on brillé par leur absence, refusant de rencontrer le Chef de l’État au Palais National. Tout comme plusieurs organisations politiques de l’opposition, qui boudent les invitations du Chef de l’État réclamant obstinément son départ.

À l’issue de sa rencontre, le Sénateur Desras a indiqué que le Chef de l’État l’avait chargé d’inviter les sénateurs du G6 (4eme fois) vendredi prochain à 1h00 p.m., en dehors du Palais National, dans un lieu qu’il reste a déterminer…

Me Osner Févry, Président de CONACED a confié, qu’il avait demandé au Président de s’assurer d’avoir un Parlement fonctionnel même après le 12 janvier 2015, en attendant les nouveaux élus, comme l’avaient déjà fait l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) et la « Konvansyon Inite Demokratik » (KID), dans leur proposition de prolonger les mandats des parlementaires…

Mgr Pierre André Dumas de Religion pour la Paix a indiqué n’avoir fait aucune proposition de sortie de crise ni demander d’être médiateur, expliquant avoir seulement conseillé la poursuite du dialogue en vue de trouver une solution consensuelle, appelant à la bonne volonté et au dépassement de chacun des acteurs de cette crise.

De son côté, l’Évêque de Port-de-Paix, Mgr Pierre-Antoine Paulo, Vice-président de la Conférence Épiscopale, croit que le dialogue reste possible et souhaité que le Président Martelly fasse tout son possible pour rencontrer l’opposition, appelant à l’instar de Religion pour la Paix, toutes les parties au dépassement de soi…

Haití Libre