Plusieurs formations politiques exigent le départ de Privert

Des Partis et groupements politiques dont KID, PHTK, FUSION et Consortium National entre autres dénoncent ce qu’ils appellent le refus du Président Provisoire Jocelerme Privert de quitter le Palais National qu’il occupe sans titre ni qualité depuis l’expiration de son mandat le 14 juin 2016.

Dans une résolution signée en date du 21 juillet dernier, ces organisations politiques demandent au Parlement Haïtien d’éviter toutes démarches visant la prolongation ou le renouvellement inconstitutionnel et illégal du mandat de Jocelerme Privert.

Les partis signataires de cette résolution réclament l’investiture d’un Juge de la Cour de Cassation comme Président Provisoire de la République en concertation avec les trois (3) pouvoirs de l’Etat.

Parallèlement, l’ancien premier ministre Evans Paul qualifie d’arbitraire la décision envisagée par le gouvernement de ne pas subventionner la campagne électorale.

Reconnaissant que le pays fait face à une situation économique difficile, Evans Paul estime toutefois que cette mesure de ne pas accorder de subvention aux candidats et partis politiques devait faire objet de discussion préalable entre l’Etat et les concernés.

Métropole Haïti