Consejo Electoral recibe a partidos opositores que siguen denunciando fraude

Haïti-Élections : Le Cep rencontre les candidats à la présidence contestataires

Une rencontre a eu lieu, ce lundi 16 novembre 2015, entre le Conseil électoral provisoire (Cep) et huit candidats à la présidence ayant rejeté les résultats de la présidentielle du 25 octobre 2015, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

La réunion, qui a eu lieu dans les bureaux du Cep à Pétion-Ville (périphérie est), aurait porté sur la principale revendication des candidats, qui est la formation d’une commission indépendante d’enquête pour évaluer les résultats préliminaires du premier tour de la présidentielle du 25 octobre dernier, selon une source proche des candidats contestataires.

Parmi les candidats ayant pris part à la rencontre, figurent Jude Célestin de La ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh) et Jean-Charles Moïse de Pitit Desalin, placés respectivement en 2e et 3e positions dans les résultats contestés.

Les autres candidats à la présidence présents étaient Sauveur Pierre Étienne de l’Organisation du peuple en lutte (Opl), Eric Jean-Baptiste du Mouvement action socialiste (Mas), Jean Henry Céant de Renmen Ayiti et Samuel Madistin du Mouvement patriotique populaire dessalinien (Mopod).

Plusieurs manifestations ont eu lieu à l’initiative de ces candidats pour rejeter les résultats préliminaires du premier tour de la présidentielle, tandis que des accusations de fraudes continuent de se multiplier.

AlterPresse

PHTK rejette les accusations de fraudes

Le conseiller stratégique du parti présidentiel Parti Haïtien Têt Kalé (PHTK), Guychard Doré, a démenti les rumeurs faisant état d’un désistement de Jovenel Moise de la course électoral. C’est faux nous poursuivons notre course électoral, a dit M. Doré dans des medias locaux.

Il a assuré que Jovenel Moise, entant que candidat à la présidence, agit dans le cadre d’une responsabilité personnelle et collective. Il doit respecter les votes qu’il a obtenu des citoyens et il ne peut les abandonner un matin, insiste le conseiller du PHTK.

La candidature à la présidence est la rencontre d’un homme avec le peuple ce serait donc une rupture, dit-il précisant que cette option n’est pas à l’ordre du jour.

D’après M. Doré le candidat à la présidence du PHTK se prépare pour le second tour de la présidentielle.

Interrogé sur les révélations de M. Antoine Rodon Bien Aimé relatives aux fraudes massives réalisées en faveur du PHTK, M. Doré a indiqué que l’élu de son parti est en réalité un proche de Jude Célestin. Il soutient que M. Bien Aimé depuis son élection n’avait jamais pris contact avec les dirigeants du PHTK et s’était présenté comme supporteur du candidat à la présidence de Lapeh dans son département.

Il s’agit d’accusations venant d’un partisan de Jude Célestin, a fait valoir M. Doré assurant que le parti présidentiel n’est pas lié par les accusations du candidat élu. Nous ne sommes pas impliqués dans les violences verbales ou physiques parce que nous croyons qu’une république est un lieu de débat et non de combat, a-t-il laissé entendre.

Metropole Haití