Haití: se profundiza la crisis institucional tras la revocación del primer ministro en el Congreso

Cámara de Diputados revoca al primer ministro de Haití

Con 93 votos a favor, seis en contra y tres abstenciones, la Cámara de Diputados de Haití revocó ayer al primer ministro, Jean Henry Céant, aunque este estuvo ausente de la sesión.

En la Cámara alta, donde Céant se encontraba en espera de responder una interpelación, los senadores no pudieron reunir el cuórum suficiente para realizar su audiencia, que podría ofrecer un voto de confianza a Céant.

De esta manera, Haití entra en un nuevo período de desgobierno, y de acuerdo al presidente de la Cámara baja, Gary Bodeau, el jefe de Estado Jovenel Moise deberá comenzar el proceso de elegir al primer ministro.

Entre las críticas al jefe de Gobierno, que tuvo discrepancias con Moise en los últimos meses, se encuentra la inefectividad de su política general, la falta de medidas para mejorar las condiciones de vida de la población, así como la profunda crisis económica en que está inmerso el país.

Para algunos expertos, el voto de censura, sin apelación de la Cámara de Diputados marca el inicio de una nueva inestabilidad política, así como un período de negociaciones para la elección de un nuevo jefe de Gobierno.

Llama la atención el número de diputados a favor, teniendo en cuenta que el bloque mayoritario cercano al presidente Moise estuvo valorado en unos 60 miembros.

Con esta votación, Haití pierde nuevamente a la cabeza de Gobierno, a solo días de una nueva movilización prevista para el 29 de marzo próximo, que puede sumar además a aquellos que veían a Céant como un líder.

El notario regresó apresuradamente de su viaje de Marruecos este domingo, donde participaba en un fórum de jefes de Estado y de Gobierno para ser interrogado en ambas cámaras.

Hasta el momento, el presidente Jovenel Moise aún no se ha pronunciado.

Prensa Latina


Haïti n’a plus de Gouvernement !

Ce lundi matin le premier ministre Jean-Henry Céant a décidé de se rendre au Sénat de la République pour sa séance d’interpellation, vers 11h30 am au niveau du Sénat il y avait seulement 13 sénateurs présents…

Tandis qu’à la Chambre basse tout s’organisait, 104 Députés étaient présents à 1h00 pm pour la séance d’interpellation du Premier Ministre. L’agenda de la séance a été adopté par 88 Députés, 12 contre et 4 abstentions. Sans la présence du premier ministre Céant, le président de la Chambre des députés a annoncé la poursuite de la séance d’interpellation du gouvernement. “Les résultats de la séance lui sera communiqués”, a déclaré le député Gary Bodeau.

Le Premier Ministre Jean Henry Céant et son gouvernement viennent d’être renvoyés par la Chambre des Députés. Résultat du vote : 93 voix pour le renvoi, 6 voix contre le renvoi et 3 voix d’abstention. Une lettre va être envoyée au Président de la République pour la nomination d’un autre Premier Ministre.

“Le Gouvernement de Jean Henry Céant a reçu une motion de censure de la Chambre des Députés avec 93 voix pour, 6 contre et 3 abstentions,” a annoncé la Chambre des Députés à 1h10 pm.

Faute de quorum au Sénat ce lundi matin, Jean-Henry Céant n’a pu pas bénéficier de 6 mois de sursis par un vote de confiance.

Maintenant un arrêté Présidentiel doit nommer un Premier ministre intérimaire, car Jean Henry Céant ne peut même plus liquider les affaires courantes.

Haití Libre


Jovenel Moise va entamer le processus en vue de choisir un nouveau PM

Le président de la République, Jovenel Moïse, suite à la lettre du président de la chambre basse l’informant du renvoi du Premier ministre Jean-Henry Céant, informe “prend[re] acte de la décision de la chambre des députés…”.

En effet, Jovenel Moïse annonce, dans une lettre de réponse au député Gary Bodeau, qu’il va entamer “dans les plus brefs délais” les consultations avec le parlement en vue de la désignation d’un nouveau chef de gouvernement.

La réponse du chef d’Etat fait suite à la correspondance de Gary Bodeau confirmant le renvoi par un vote censure du Premier ministre Jean-Henry Céant, lors d’une séance spéciale d’interpellation ayant eu lieu ce matin à la chambre des députés.

Rappelons que 93 députés ont voté pour la motion de censure, six ont voté contre et 3 ont fait absentions.

Par ailleurs, faute de quorum, la séance d’interpellation de Céant, prévue ce 18 mars au sénat de la République, a été mise en continuation. Jean-Henry Céant est attendu le mercredi 20 mercredi mars 2019.

Le notaire est invité à se présenter mercredi prochain au sénat, pour répondre à l’interpellation des sénateurs. “Nous serons bel-et-bien présents mercredi prochain, en vue d’avoir des explications sur le dossier des 7 étrangers arrêtés, puis transférés aux Etats-Unis”, a déclaré Ricard Pierre.

Le Sénateur de l’opposition croit que le vote des députés contre le Premier ministre ce matin, a été monnayé. Pour les 4 sénateurs de l’opposition, ce qui s’est passé à la chambre bande est une tentative de renvoi du gouvernement. Selon eux, Céant est toujours Premier ministre.

Avec ce vote, la chambre des députés est en train de procéder à la dissolution précipitée du parlement, croit pour sa part Nenel Cassy, Sénateur des Nippes.

“Je serai à la chambre basse quand la situation le permet”, a déclaré le notaire de Bourdon qui a remis au magistrat la copie de la lettre envoyée au Président Gary Bodeau l’informant de sa difficulté de répondre à deux interpellations en même temps.

Loop Haití


The CSC/CA reveals that the Senate also managed PetroCaribe funds

The Superior Court of Accounts and Administrative Disputes (CSC/CA) revealed this week that the Senate had also managed projects funded by PetroCaribe funds to the tune of 50 million and requests explanations from the Upper House and the handing over of all documents relating to these projects.

In a correspondence dated 14 March 2019, the Superior Court of Audit and Administrative Disputes wrote to Carl Murat Cantave, the President of the Senate informing him that the CSC/CA, in the framework of the production of the 2nd report of audit of the PetroCaribe Funds for the period from 2012 to 2018 found that the Senate managed projects funded by this fund as revealed by the data presented:

Date : Sept. 2012 Account : #121263700 Project : Institutional Strength Amount: 50,000,000.00

“In view of this fact, the Court requests from the Senate the financial reports and all other administrative, technical and financial documents relating to these projects. It asks for the documentation for each project relating to data sheets, contracts, disbursements, completion reports and various other documents.

In order to receive after inventory, these documents, has been designated a Commission composed of two accredited auditors of the institution.

The Court would be grateful if you would give the necessary instructions to all levels of the Senate of the Republic in order to make available to it, as soon as possible, all the files relating to these projects and to enable it to carry out its audit,” one can read in this correspondence.

Haití Libre