Polémica en Haití por la liberación de presos condenados por asesinato y violación en medio de la pandemia

329

L’Ocnh réclame l’ouverture d’une enquête autour de la conformité des libérations judiciaires, dans le contexte de la pandémie de Covid-19 en Haïti

L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh) sollicite du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp) l’ouverture d’une enquête, en vue de déterminer la conformité des libérations judiciaires, effectuées dans les juridictions de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets (département de l’Ouest), dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

L’Ocnh dit observer de graves irrégularités, dont la libération de personnes condamnées pour meurtre, assassinat, viol, détention illégale d’armes à feu et infanticide, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Elle souhaite l’implication formelle des organisations de promotion et de défense des droits humains, dans le processus visant à « gracier des personnes, pour raison humanitaire ».

Toutefois, l’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti dit accueillir « favorablement la décision des autorités judiciaires de désengorger les prisons, en intervenant sur cette violation des droits humains, que représente : la détention préventive prolongée ».

27 personnes infectées, dont 1 décédée, au Covid-19 (le nouveau coronavirus), sont enregistrées en Haïti, à la date du mercredi 8 avril 2020, indique un avis du Ministère de la santé publique et de la population.

Alterpresse

Más notas sobre el tema